Sur l'importance stratégique des politiques matrimoniales dans les classes supérieures romaines, voir cette remarque de J. Andreau : « Dans l'élite, le choix d'un conjoint a d'ailleurs toujours des implications politiques et des implications patrimoniales ». De l’orateur 55 av. Cicéron rédige sur ce sujet de nombreux ouvrages, didactiques ou théoriques, et même historique. Mourez, on s’occupe de tout. En mars 58 av. Il avait un frère cadet, Quintus. En 79 av. La monumentale Histoire romaine de Theodor Mommsen parue entre 1850 et 1857 le traite au fil de ses pages d'« avocat à tout faire, parvenu gonflé d'orgueil, nageur entre deux eaux, girouette politique »[163]. Le premier passage étudie l'opposition entre l'éternel et le mouvant, entre ce qui est dans le devenir et l'immobile, entre le mortel et l'immortel, et relie l'éternel à la Beauté. Si la forme de ses écrits est inspirée des dialogues platoniciens, ce ne sont en revanche pas des questionnements comme le faisait Socrate mais des conversations. Pour chacune d’entre elles, nous disposons d’une lettre à Atticus écrite le même jour. S’y ajoutent dans la campagne italienne dix exploitations agricoles (villae rusticae), sources de revenus, plus six deversoria, petits pied-à-terre[24]. Ayant récupéré ces preuves matérielles indiscutables, Cicéron confond publiquement cinq conjurés (troisième Catilinaire, du 3 décembre), dont l’ancien consul et préteur Publius Cornelius Lentulus Sura. La mort de Scipion Émilien en -129 marque pour Cicéron la fin de l'âge d'or de la République, auparavant gérée par un petit groupe d'hommes liés par l'amitié. J.-C., ses réflexions sur les institutions politiques romaines[112]. Pour le détail, voir la Notice de J. Beaujeu, Tome X de la Correspondance, Collection des Universités de France, 1991. Cicéron au travers de dialogues fictifs va exposer la position de chaque doctrine, puis la critique de cette doctrine afin que le lecteur puisse se forger sa propre opinion. J.-C., le troisième jour du mois de janvier[A 1], à Arpinum, un municipe de citoyenneté romaine du Latium, à 110 km au sud-est de Rome, dans le pays des Volsques, longtemps adversaires redoutables des Romains. 14, 1-4). J.-C. Il réside le plus souvent dans sa ré- sidence de Tusculum et se consacre à ses écrits, à la Le De partitionibus oratoriis, sur les subdivisions du discours, daté de -54, est un abrégé méthodologique destiné à son fils. J.-C. consul contre le démagogue Catilina, grâce aux conseils[note 5] de son frère Quintus Tullius Cicero. Origines, formation Marcus Tullius Cicero, dit Cicéron, naît à Arpinum, dans le Latium, à une centaine de kilomètres à l’est de Rome, en 106 av. Cet enrichissement par des legs est une pratique courante à l'époque, et Cicéron admet lui-même fin 44 av. En savoir + Comme un cheveu sur le wok. Il rédige un panégyrique de Caton, qu’il qualifie de « dernier républicain », petite manifestation d’indépendance d’esprit à laquelle César répond en publiant un Anticaton, recueil de ce que l’on peut reprocher à Caton[A 32]. Cicéron (en latin Marcus Tullius Cicero), né le 3 janvier 106 av. - ℹ - Biographie : (Marcus Tullius Cicero) Ecrivain, orateur et homme d'Etat romain (106-43 av. Dans les années 1330, Pietro di Malvezzi constitue à Vérone un recueil qui regroupe la plupart des traités philosophiques et rhétoriques de Cicéron, et plusieurs discours. Bibliographie sélective. La rédaction est laborieuse, une première version faite au printemps 45 av. J.-C. paraissent les premiers ouvrages philosophiques rédigés en langue latine sous la plume du philosophe épicurien Amafinius. Au plus simple, Cicéron reprend directement le grec ancien, par exemple ἀήρ, aêr, qui devient le latin aer (l’air, un des quatre éléments, mot également tiré du grec elementa). En -44, Cicéron exprime dans sa correspondance son désir d'écrire d'autres ouvrages historiques[A 50], et de valoriser ainsi le passé de Rome. Il acquiert sa célébrité en août 70 av. Inscriptions CIL 4707 de la Porta Romana, Mireille Cébeillac-Gervasoni, Maria Letizia Caldelli, Fausto Zevi. Dans une République en crise menacée par les ambitieux, il déjoue la conjuration de Catilina par la seule énergie de ses discours, les Catilinaires. J.-C. avec une certaine méfiance incarnée par l'anti-hellénisme de Caton l'Ancien, tandis que des aristocrates comme les Scipions manifestent leur intérêt : les sénateurs ne veulent pas que le peuple et la jeunesse s’adonnent à des études qui absorbent toute l’activité intellectuelle, font rechercher le loisir, et produisent l'indifférence pour les choses de la vie réelle ; ainsi en 173 av. Sa correspondance de l'année 44[4] le montre très attentif à ses progrès et mobiliser son ami Atticus et son secrétaire Tiron pour que le jeune homme ne manque de rien (et tienne son rang en regard de ses camarades d'étude, fils de la plus haute aristocratie). Son frère sollicite Pompée, qui s'est brouillé avec Clodius, tandis que Publius Sestius obtient la neutralité de César. Il avait publié précédemment les ouvrages De oratore, De republica et De Legibus, qui sont des écrits politiques. D’autres appelleraient cela un malheur, je ne le qualifie même pas de souci, ô Socrate et vous philosophes socratiques, je ne vous remercierai jamais assez !… En suivant l'idée que Vestorius m'a suggérée pour les rebâtir, je pourrai tirer par la suite de l'avantage de cette perte momentanée[A 17] ». Autre motif de préoccupation pour Cicéron, une lettre de Decimus Brutus lui révèle qu’un proche d’Octave l’incite à se méfier de lui[52]. Tandis que Verres tente, en achetant les électeurs, de faire échouer la candidature de Cicéron à l'édilité[A 8],[16], ce dernier recueille de nombreuses preuves en Sicile tout en se faisant élire édile. J.-C. le vote d'une loi (Lex Cornelia) prescrivant le rappel de Cicéron et la restitution de ses biens[29]. Dans un dernier traité important sur la rhétorique, l'Orator ad Brutum (Sur l'Orateur) publié en 46 av. Cicéron est considéré comme le plus grand auteur latin classique, tant par son style que par la hauteur morale de ses vues. Descente à Ménilmontant 3 critiques 1 citation. Certains textes de Cicéron ne sont connus que par des citations de Nonius, très brèves et trop dispersées pour donner un aperçu compréhensible du contenu de ces textes. J.-C.[A 67], est un texte en deux livres dont il ne reste que de brèves citations dans les Nuits Attiques[A 68]. Cicéron répond à cette polémique en 46 av. La parution des Tusculanes suit en août 45 av. Cicéron veut en faire un autre lui-même, mais Marcus semble davantage attiré par une carrière militaire, en particulier dans la cavalerie. En 69 avant J-C, il suit son cursus honorum comme édile puis il devient préteur en 66. Cicéron, figures du savoir tome 37 de Clara Auvray-Assayas. Pour chaque domaine, Cicéron présente par la bouche de ses protagonistes les doctrines des principales écoles philosophiques, leurs évolutions et leurs critiques. Le procédé requiert quelque attention, et par distraction, il place à nouveau le prologue du livre III des Académiques au début du De Gloria, erreur rectifiée en le republiant avec une autre introduction[108]. Sa tête et ses mains coupées sont exposées à la tribune des Rostres sur ordre de Marc-Antoine. Cicéron prononce ensuite les Catilinaires et, suite à cela, la décision est prise d'exécuter les conjurés sans jugement public. J.-C., il rallie Pompée avec hésitation, puis est forcé de s'accommoder du pouvoir de César, avant de s’allier à Octave contre Antoine. En savoir + Descente à Ménilmontant. La crise à Rome que constate Cicéron impose de recourir à un tuteur de la République, un fondé de pouvoir de l'État, sage et expérimenté[A 61], un ancien consul doté de pouvoirs spéciaux et temporaires[113]. Dans la philosophie antique, la logique, relative à la raison et à l’argumentation, est la voie qui permet de distinguer le vrai du faux, de reconnaître la cohérence et le contradictoire. Mais Clodius s'oppose à toutes les tentatives légales grâce aux vetos des tribuns, puis avec ses bandes armées. Ce projet vise implicitement Cicéron, pour l'exécution des partisans de Catilina sans procès régulier[note 7]. C'est Marc-Antoine qui décide de son destin tragique et envoie le tribun militaire Popilius et le centurion Herrenius assassiner Cicéron. Sénèque l'Ancien note avec humour que personne à sa connaissance n'a soutenu la thèse sauvant Cicéron et sacrifiant ses œuvres[143]. Il avait déjà décrit ce rôle dans le De Republica, et semble exprimer son espoir de participer ainsi à la vie publique[126]. 51. La compilation est le seul texte à faire descendre Cicéron de, La version du 10 août 2006 de cet article a été reconnue comme «, Vicissitudes dans une République à la dérive, Retraite politique et travaux philosophiques, Philosophie logique : la détermination du Vrai, Philosophie naturelle : le refus du fatalisme, « Les nobles […] estimaient que le consulat serait souillé si un homme nouveau, quelque illustre qu’il fût, réussissait à l’obtenir », « Apprenez que je suis maintenant si chargé de dettes que j’aurais envie d’entrer dans une conjuration, si l’on consentait à m’y recevoir », « les moyens de ramener la paix et la concorde entre les citoyens », « ébauches encore grossières échappées de mes cahiers d'école », « prouver la vérité de ce qu'on affirme, se concilier la bienveillance des auditeurs, éveiller en eux toutes les émotions utiles à la cause ». Cicéron naît en 106 av. Sur l'instance d'un groupe de sénateurs, il gracie même l'exilé Marcellus. Après son achat de -62, il plaisante avec son ami Sestius sur sa situation financière : « Apprenez que je suis maintenant si chargé de dettes que j’aurais envie d’entrer dans une conjuration, si l’on consentait à m’y recevoir »[A 14]. Il investit parfois par l’intermédiaire de ses banquiers, plaçant par exemple 2,2 millions de sesterces dans une société de publicains. Pour protéger l'approvisionnement de Rome et sécuriser son port Ostie des menaces des pirates, Cicéron lance les travaux de réfection des murailles et des portes d'Ostie, qui seront achevés par Clodius Pulcher en 58 av. J.-C.[18]. L'humour manipulateur a même sa place, sous forme de raillerie pour le ton du discours, ou de bons mots pour réveiller l'intérêt du public ou calmer son excitation. Il lève des troupes et nomme légat son frère, qui a acquis l'expérience de l'action militaire lors de la guerre des Gaules[A 26]. Il débarque à Brindes le 5 août. Si les biographes et les littéraires imprégnés de son œuvre lui sont généralement favorables, plusieurs historiens de renom ont émis des jugements très critiques à l'encontre de Cicéron, et de son attitude politique. En novembre -44, Octave écrit plusieurs fois à Cicéron, qu'il finit par convaincre de son adhésion à la cause républicaine contre Antoine. Parmi les discours de Cicéron, 88 sont connus, 58 ont été conservés, les autres sont repérés par leurs titres cités dans d'autres textes, ou par des fragments[2]. J.-C., le préteur est autorisé à expulser philosophes et rhéteurs. Retour sur le parcours d'un politicien hors du commun. Si l’on met à part Lucrèce et son De natura rerum, poème qui n’a pas la forme d’un exposé dogmatique, Cicéron se présente comme le premier des auteurs romains qui rédige en latin des ouvrages de philosophie[98]. J.-C. à la magistrature suprême, le consulat. 2006. En près de quarante ans, Cicéron prononce environ cent cinquante discours. Outre l'habituelle accumulation terminée par une chute en contraste comique, Cicéron multiplie les mots grecs, pour jouer sur le préjugé anti-grec de son auditoire[81]. La théorie historique de Cicéron a une influence considérable sur leurs successeurs, mais l'équilibre souhaité entre vérité historique, mise en forme littéraire et intentions morales va pencher de plus en plus vers l'embellissement, reléguant l'exactitude des détails a un aspect secondaire chez les historiens de la période impériale[90]. La répétition des superlatifs suffixés en -issimus crée un rythme sonore (homéotéleute) dans la première partie, comme les agend(um)/dicend(um), avec l'élision du um en raison de la voyelle qui suit le mot. Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d'en demander l'effacement dans les limites prévues par la loi. Cicéron, Catilinaire IV, 2, évocation de son fils au berceau. Cicéron ne s'intéresse toutefois guère aux théories explicatives du monde, l'atomistique des épicuriens ou la théorie des quatre éléments, mais se concentre sur ce qui transcende l’existence humaine, manifestations ou volontés divines, et qui peut influer sur notre liberté individuelle d’action. César, qui souhaite regrouper les neutres et les modérés, lui écrit puis lui rend visite en mars, et lui propose de regagner Rome comme médiateur. Mais à partir des années 1830, lorsque sont publiées les éditions savantes des auteurs grecs et latins, le point de vue change : Cicéron n’est plus considéré comme un philosophe véritable, mais juste comme un passeur de la pensée grecque, un doxographe résumant des textes sans apport qui lui soit personnel. L'ensemble forme un traité complet, sans avoir la lourdeur d'un manuel grâce au style dialogué. Catilina est tué peu après avec ses partisans dans une vaine bataille à Pistoia. S'il prend Démosthène comme modèle dans les Philippiques, ses derniers discours, Cicéron reste plus exubérant que son maître. La philosophie naturelle recouvre la physique, c'est-à-dire les principes visibles et invisibles qui donnent forme, cohésion et vie à la matière. Malgré l’attachement d’Octave pour son ancien allié, il laisse Marc-Antoine proscrire Cicéron, après trois jours de négociations selon Plutarque. Les luttes politiques dégénèrent en affrontements violents entre groupes partisans des populares et des optimates, empêchant la tenue normale des élections. Il obtient de nombreuses preuves en Sicile contre lui, ce qui lui permet d'être élu édile, puis, lors du procès, défend les Siciliens avec conviction et fait tomber Verres, malgré la défense de l'illustre orateur Hortensius. J.-C.[118]. Quoiqu'il eut successivement des professeurs issus de chacune les écoles philosophiques de son époque (platonicienne, péripatéticienne, stoïcienne, épicurienne), il a sa vie durant professé son attachement à la Nouvelle Académie[94]. Le succès fut éclatant ; mais, au bout d'un an, afin de se faire oublier du terrible dictateur, Cicéron quitta Rome pour Athènes, Rhodes et l'Asie ; … Il donne aussi une coloration romaine en parsemant ses textes de citations de poètes latins, d'anecdotes et de souvenirs personnels, d'exemples de grandes figures historiques romaines, car il exalte le passé de Rome et en tire des leçons morales[100]. Qui est Cicéron ? Il va même, dans le plaidoyer pour Sestius, jusqu'à prôner, plus nettement qu'avant 63, un rassemblement de tous les bons citoyens, qui élargit le concept d'optimates jusqu'à y inclure les affranchis influents, et il appelle de ses vœux une République où il est évident que les triumvirs n'auraient pas le premier rôle. La mesure contraint en 51 av. Cette palinodie embarrassante, selon les termes de Cicéron[A 24] est suivie d'une autre lorsqu'il doit plaider pour la défense de Vatinius[33]. Voici une liste des principaux. Cicéron définit lui-même le mode de rédaction de ses synthèses philosophiques, par sélection et reformulation : « Je ne fais pas office de traducteur. Un road-movie ! J.-C., car les conjurés l'avaient laissé hors de la confidence en raison de son anxiété excessive[A 35]. En cela ils ont une utilité politique et sociale pour la République[133]. en place de relations modales comme « en tant que », « du point de vue de », « conformément à » ; ou encore le remplacement d'un concept général par une série d’exemples particuliers pour en extraire un comme représentatif[105]. Cicéron fait un éloge enthousiaste de cette clémence et exhorte César à réformer la République en prononçant le discours Pro Marcello, puis en profite pour obtenir la grâce de plusieurs de ses amis avec le Pro Q. Ligario et le Pro rege Deiotaro. J.-C. soit presque trente ans plus tard, et fort de son expérience, Cicéron reprend ses réflexions théoriques avec le célèbre Dialogi tres de Oratore (Les trois dialogues sur l'orateur). A partir de 46-44 avant J-C, Cicéron entame une retraite politique et se consacre à ses écrits. À la fin du IIe siècle av. On retrouve là l'argumentaire sur la mort que Cicéron exprimait déjà dans l’Hortensius[A 66], le Songe de Scipion et les Tusculanes (I, 26)[127]. Cicéron. Fin décembre -44, Cicéron prononce devant le Sénat la troisième Philippique, puis la quatrième devant le peuple, tandis qu'il encourage les gouverneurs des Gaules Plancus et Decimus Brutus à résister à la mainmise d'Antoine sur leurs provinces. Cicéron y analyse avec scepticisme les diverses formes de la divination comme les oracles et l’haruspicine étrusque. Son assassinat est en effet embelli, mis en scène par ses biographes admirateurs, dans un contexte où, dans la Rome antique, le culte de la mort honorable et héroïque existe. En 63 avant J-C, il est élu consul face à Catilina, celui-ci prévoit alors de renverser le pouvoir mais il perd une seconde fois les élections consulaires. Pour remplacer les consuls décédés, selon l'historien Appien, Octave propose que Cicéron et lui se portent candidats. À l'époque de Cicéron, plusieurs styles sont en vogue, tous d'origine hellénique : l'asianisme, forme de discours brillante et efficace originaire d'Asie, mais tendant à l'enflure et au pathos, à l'exagération, aux effets faciles, usant de tournures maniérées et recherchées. Pour les autres étapes, Cicéron renvoie à des livres suivants, perdus ou peut-être jamais écrits. J.-C.) qui fut le plus important théoricien de la rhétorique latine. La publication de ces lettres, durant l'Antiquité, se fera de manière posthume. La guerre sociale éclate pendant cette période de formation. En revanche, certains discours sont des services imposés par les triumvirs, comme la défense de Publius Vatinius, auparavant vilipendé par Cicéron dans le In Vatinium, ou celle d'Aulus Gabinius responsable de son exil en -58. Contrairement à ses contemporains Pompée et Jules César, la carrière militaire ne l’intéresse pas, et après une solide formation à la rhétorique et au droit, il réussit grâce à ses talents d’avocat à se constituer suffisamment d’appuis pour parvenir en 63 av. J.-C. À Athènes où il se lie d’amitié avec son compatriote Atticus, il suit l’enseignement d’Antiochos d'Ascalon, académicien comme Philon de Larissa mais plus dogmatique[10], des épicuriens Zénon de Sidon et Phèdre, du savant stoïcien Posidonius d'Apamée. En 53 av. L'ouvrage, volontairement concret, donne des prescriptions et des conseils à son fils et plus largement aux hommes de bien (les boni viri de la classe sociale de Cicéron) pour se comporter convenablement en toute circonstance au sein de sa famille, de la société et de la cité[135]. Nous pouvons donc bien juger de son art par le texte qui nous est parvenu. Pour une analyse, voir l'introduction et les notes de l'éditeur, J. Beaujeu. Début septembre 44 av. Ces lettres, envoyées pendant l’exil (58 av. Cicéron (trad. En revanche, les discours de Cicéron, mis à part les Catilinaires et les Philippiques, et ses ouvrages philosophiques ou personnels sont négligés[150]. Cicéron parle couramment le grec, son éducation à Rome et ses voyages en Grèce et en Asie lui ont fait rencontrer les maîtres grecs des diverses écoles philosophiques. Les Romains se mettent à l'école des rhéteurs grecs, véritables professionnels de la parole. J.-C., l’émergence de personnalités comme César ou Catilina dans le camp des populares, qui prônent des réformes radicales, conduit Cicéron à se rapprocher des optimates. De là, il gagne Rome où il est accueilli triomphalement le 5 septembre. J.-C. à Crassus pour 3,5 millions de sesterces. J.-C. Les Siciliens le remercient par des dons en nature, qu'il emploie au ravitaillement de Rome, faisant ainsi baisser le prix du blé, et augmentant sa popularité[17]. Il commence à réunir de la documentation, mais les circonstances qui l'accaparent empêchent ce projet. Littérature latine. Les délégués, méfiants, avertissent les sénateurs. Après la victoire de César à Pharsale en 48 av. J.-C., proposé à Pompée d'être son conseiller politique[A 62], proposition que ce dernier avait rejetée avec un orgueil offusqué[114]. », paru en 1949[167]. Lettre 826 (CUF) = Att., XVI, 15, datée de la mi-novembre 44 : « Car une faillite privée est plus déshonorante qu'un échec politique (trad. Durant son consulat, il s'oppose au projet révolutionnaire du tribun Rullus pour la constitution d'une commission de dix membres aux pouvoirs étendus, et le lotissement massif de l'ager publicus. Il obtient la restitution de sa maison et une indemnisation de 2 750 000 sesterces[30] : 2 millions pour la destruction de cette maison, 500 000 pour sa villa de Tusculum, 250 000 pour celle de Formies, ce qu'il trouve trop peu d'ailleurs, écrit-il à Atticus en reprochant leur « jalousie » aux sénateurs[31]. Malgré la raréfaction des exemplaires, la pensée de Cicéron reste une référence. Il assure donc la défense de Murena (pro Murena) et le fait relaxer, malgré une probable culpabilité, en ironisant sur la rigueur stoïcienne qui mène Caton sur des positions disproportionnées et malvenues : si « toutes les fautes sont égales, tout délit est un crime ; étrangler son père n'est pas se rendre plus coupable que tuer un poulet sans nécessité »[A 12]. Histoire, Sciences Sociales, 1996, vol. Curieusement, Plutarque omet cet épisode, passant du retour de Cicéron (XLV) à la mort de Milon (XLVI), mais cette querelle de propriété n'est pas sans conséquence. BIOGRAPHIE DE CICERON - Il marqua son époque pour ses qualités d'orateur, sa philosophie et son désir de justice. Robert Bossuat, « Anciennes traductions françaises du De officiis de Cicéron », Manuscrit 522 de la bibliothèque municipale de Troyes. Après le décès de Scævola l'Augure, Cicéron poursuit l'étude du droit avec son cousin Quintus Scævola le pontife. … L'expression de Cicéron est souvent redondante, reprenant la même idée avec des mots nouveaux, multipliant les expressions redoublées[77]. Les Verrines et les Catilinaires sont les plus retenus parmi ses discours. Biographie courte de Cicéron L'homme d'Etat Toutefois pour Cicéron, l'exercice oratoire ne se résume pas à l'apprentissage des procédés grecs de rhétorique. En plus de faire face au triumvirat, il se voit obligé de quitter Rome en vue d'une promulgation de loi punissant tout magistrat ayant fait exécuter un citoyen sans jugement. 77 avant J-C: Il épouse Térentia, puisqu'elle faisait partie d'une famille riche. Mais un scandale politique vient soudain compliquer la crise : le consul désigné pour 62 av. Certains détracteurs parlent d'une mort lâche parce qu'il était en fuite, d'autres mettent en avant une mort héroïque où Cicéron aurait tendu son cou à ses meurtriers en les regardant fixement. Voilà, c’est ça, un road-movie. Cicéron quitte sa province fin juillet -50, et revient en Italie en plusieurs mois. J.-C., enhardi par ses succès oratoires, Cicéron tente de revenir en politique : sans attaquer les triumvirs de front, il lutte contre leurs protégés, poussant Milon à activer ses bandes contre Clodius, invectivant contre le césarien Publius Vatinius.