Comprendre l'Islam et les Musulmans : Essentiel dans la société d'aujourd'hui. exposé sur une si longue lettre ... et l'autre, la polyandrie, dans laquelle une femme épouse plus d'un homme. Puis, un jour, il déclare avoir reçu une révélation de la part de l'archange Gabriel. 3 0 obj Jusqu�� la fin du XVIIe si�cle, l�islam ne se fera pas remarquer comme religion pouvant mobiliser un assez grand nombre d�adeptes. Exposé sur la drogue. La d�faite de Cheikh Omar � M�dine avait oblig� le combattant de la foi � se consacrer exclusivement jusqu�� sa mort en 1864, � la construction de son nouvel empire � l�Est de la S�n�gambie. Demain j'ai un exposé sur ce roman . D’Inde ou de Chine viennent les épices, la II. C�est dans sa lutte contre les Bambara (animistes) et les peuls du Macina qu�il accusait de ti�deur dans la pratique religieuse de l�islam, qu�Omar va trouver la mort. En 455, il jette son armée sur Rome, s’empare de la Corse, de la Sicile, de la Sardaigne puis annexe les deux Maurétanie. Il contient plusieurs courts articles d'information traitant de divers aspects de l'islam. Le présent exposé s’efforce de donner une présentation générale de l’Islam mais, quel que soit le talent d’un auteur, ce travail ne peut prétendre à l’exhaustivité, … Des �tats solides et organis�s se sont �tablis sous la banni�re de l�islam. C�est ainsi que se pr�sentaient au d�but du XIXe si�cle, les �tats Haoussa du soudan central. 1) La diffusion de l’Islam a) La religion. Cette Parole étant purement divine, elle n'a pas à être interprétée, elle doit être appliquée telle quelle. La péninsule arabique, grande comme les deux tiers de l’Europe, comprend une Arabie montagneuse et verdoyante comme celle que l'on trouve au Yémen, et une Arabie désertique, parsemée d’oasis de palmiers-dattiers un peu plus vers le nord. III. Il met en place le Califat de Sokoto et les diff�rentes principaut�s Haoussa vaincues, s�y ralli�rent. endobj L�action de Cheikh Omar se situe � la fin de la premi�re moiti� du XIXe si�cle, au moment o� le pouvoir issue de la r�volution musulmane de 1776 est l�objet de critiques profondes de la part de nouveaux marabouts qui tentent de canaliser un mouvement r�formiste dans cette vieille th�ocratie. x��RMK�0��W�y���H�J�ē��Xe���wf��Ve%^2�y�[�W��[�>J;@�A��.W��l��Zfg�~���bղ� j��mV*�uL/zY���8���֦���L�fDJ�ѝ7���6�G�� �����*�j�.�Ƚn�S�f #Fb��`wde¤��s|�.�v�XB�]��L����K������t���- ��c�A��wX8F�J�9���6�����W[-� ��N ���N�fv���Ln�7硇0 Omar b�tit en moins de dix ans, un empire fabuleux mais fragile Il reste cependant l�une des figures les plus prestigieuses de l�histoire de l�occident africain au XIXe si�cle. sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale] Islamophobie Attitude d'hostilité systématique envers les musulmans, les personnes perçues comme telles ou envers l'islam. Des années après sa disparition, ses disciples commémorent à Cambérène et dans d'autres villages lébous son appel du 24 mai 1884. 444 Le Fouta va essayer de convertir les habitants des autres royaumes du Bas-S�n�gal, mais une fois de plus, le comptoir de Saint Louis, menac� dans ses int�r�ts imm�diats, fait une coalition avec les souverains d�chus et d�fait l�Almamy. � � � � � e � � � � � � � � � 1 = X � l � � � } ~ � � � m t � � � � ��������������������������������������������������������идд�����hDl h�=� htL h�S� hvK\ hSb� hc1 h�L h�x� h{+- h$� h�*� h�b+ hR� h�. La péninsule est alors au contact d'empires et de vieilles civilisations. x���MK1���s.l�d�n!Э��� ��*b�ſ�L�[�ZD��z��>�:�}$�G��i8(rN/ C�est dans ce contexte qu�en 1776, eut lieu au Fouta Toro sur la moyenne vall�e du S�n�gal, la R�volution th�ocratique connue sous le nom de r�volution Torodo. endstream Il contient plusieurs courts articles d'information traitant de divers aspects de l'islam. Il dit que cette nouvelle religion vient compléter et clôturer le cycle entamé par les 2 premières. ��T��k�x{=Mf�0MΌ�:�СoCy�5Q^@����d(�S�G��*��-���+ k2"�\��PW��w/� &�Y�������c[�Mvi�8���O�lj Le combat pour le renouveau de l�islam d�clench� par El hadj Omar au milieu du XIXe si�cle ne pouvait se faire sans une confrontation avec les fran�ais qui � ce moment avait d�j� amorc� leur politique expansionniste en Afrique occidentale. Dans la rue, une femme nous a fait le henne traditionnel sur nos mains, à moi, ma soeur et ma maman. Il en fit la ville sainte de l’islam et un lieu de pèlerinage. Ses affaires prospèrent. Exposé l'Islam groupe III. A l�int�rieur de ceux-ci, il y�avait cependant des minorit�s peuls, islamis�es de longues dates et qui avaient eu �cho de l�entreprise des musulmans du Fouta Djalon et du Fouta Toro au XVIIIe si�cle. 9 0 obj A. Il faudra attendre le XIXe si�cle avec le r�veil de l�Islam militant, pour assister � une remise en cause de cette th�ocratie. Il faut cependant noter que la d�faite des r�volutions musulmanes au XIXe si�cle ne signifie pas la fin de la r�sistance sous la banni�re de l�islam. L’ESSOR DE L’ISLAM En 630, Mohammed revient à la Mecque, dont il prit le contrôle avec ses partisans. Malheureusement toutes les organisations mises sur pied par les musulmans furent combattues � la fois par les vieilles aristocraties, mais aussi par les puissances europ�ennes. Lisez ce Archives du BAC Cours et plus de 244 000 autres dissertation. Ce site s'adresse à des gens de confessions diverses qui cherchent à comprendre l'islam et les musulmans. <> Cependant la pratique de la religion n�emp�chait pas le recours fr�quent aux pratiques des religions ancestrales. L’Islam est héritier du judaïsme et du christianisme. L��chec du mouvement maraboutique de la fin du XVIIe si�cle ayant permis aux souverains de renforcer leur pouvoir, leur pr�occupation premi�re devint la recherche d�esclaves pour ravitailler le commerce Atlantique. A partir du XIXe si�cle, quand la pression europ�enne se fait sentir, l�islam se fait remarquer par le caract�re supranational qu�il a essay� d�adopter. Le mouvement �choue gr�ce � la coalition entre aristocratie traditionnelle et occidentaux des comptoirs. On voit moins le caract�re religieux et davantage le projet politique, dans la conqu�te lanc�e par El hadj Omar au Soudan occidental. Cette catégorie est sur: Histoire de l'islam. AFrIQUE DU SUD Le ministre des finances sud-africain a annoncé l’émission de sukuks par le gouvernement en 2014. l’islam étend son influence sur une grande partie de la Méditerranée. Il s�attaque d�abord aux r�gions � majorit� animiste du haut S�n�gal (Bambuk et Kaarta). condamnent la violence islamiste et insistent sur la tolérance. Tous ces commentaires sont tirés de la cassette vidéo intitulée This is the Truth [Ceci est la vérité].Dans cette cassette vidéo, nous pouvons voir et entendre les scientifiques faire les commentaires suivants. Au Nord, la Mésopotamie où avaient rayonné Babylone et la Perse. Ce site s'adresse à des gens de confessions diverses qui cherchent à comprendre l'islam et les musulmans. musulman: croyant de l’islam 2/ L’extension de l’islam Aux VIIe et VIIIe siècles, les musulmans conquièrent autour de la Méditerranée un immense espace qui inclut des peuples divers (voir carte). $.' L’association publie chaque année un classement complet sur la situation dans plus de 170 pays. Il sert d�id�ologie mobilisatrice des populations pour apporter une r�ponse � la traite g�n�ratrice de crises au sein des soci�t�s africaines. x��SMK�@��W̹�8�I�Bkڃ�B��x�*��^����ڤ��H ٝ���͛ �� ,���&_wS���=\/�"����BI�K%E����֌u��ia��j�`��O�opP�+��>�1�\l9`��Hy|�6c��V�� Q���3��oz\g��7yI=�p�� ����wA��$�@�!�������R+�w�����:�h��č\#�ks;^�؀oy��+�[`|ښ�)3�����pS�g͒���ٛ�5إzh�U%� PRESENTATION GENERALE DE L'ISLAM Le sujet étant immense et la bibliographie considérable 1, et au risque d'être schématique, je vais limiter notre étude de l'islam à ses caractéristiques essentielles. Sous la banni�re de l�islam, il galvanise tous ceux, peul ou Haoussa qui subissait le pouvoir des chefs Haoussa. Pages: 6 (1302 mots) Publié le: 25 avril 2010. endobj Il est fréquent de penser que tous les Arabes sont musulmans, et que tous les musulmans son… Par exemple, on peut dire que th�oriquement, dans tous les �tats de la S�n�gambie les souverains �taient des musulmans, mais religion et pouvoir temporel �taient alors tr�s dissoci�s. l’Islam en arabe, un exposé bref mais clair de l’ensemble de l’Islam. Les chefs politiques du Fouta n�avaient plus de liens v�ritables avec la tradition de la charia (la loi islamique) impos�e � l�origine par le mouvement torodo. Selon le Global Islamic Fi- L�importance strat�gique de cette r�gion pour le commerce entraine une r�action �nergique des Fran�ais depuis leur fort �tabli � M�dine.. La France veut emp�cher que le mouvement submerge la S�n�gambie � l�ouest et compromette leur politique d�expansion nettement d�finie depuis le milieu du si�cle. L'Islam est une religion universelle qui jette les bases pour construire l'homme civilisé et la société civilisée autour des principes de justice, de fraternité et de solidarité. Ainsi, � d�faut de remettre en cause l�ordre �tabli, il regroupe dans un premier temps, des milliers de fid�les de toutes origines, attir�s par son enseignement et son id�al social et religieux. C�est � ce moment pr�cis que de nouveaux leaders surgissent dans la S�n�gambie Septentrionale en une chaine continue, pour tenter par la Djihad, de r�aliser l�exp�rience de Cheikh Omar.Ils contestent les pouvoirs des aristocraties en place pour constituer au-del� des fronti�res des vieux �tats, de larges entit�s politiques sous le couvert de l�islam militant. Préjugés Opinions préconçues que l’on adopte à l’égard d’un individu, d’un groupe d’individus, de leur comportement ou Mais il continue � influencer, par l�action de ses disciples, le cours de l�histoire de la S�n�gambie de plus en plus confront�e � la conqu�te coloniale. L'islam n'autorise pas la polyandrie pour l'évidente raison du problème de filiation. C'est le premier pas vers la vie en harmonie. Ainsi, tout au long du XVIIIe si�cle, dans cette zone soudanaise, l�Islam gagne de plus en plus d�adeptes, du fait de l�intensification de la traite n�gri�re. Sommaire. De plus, il offre un service d'aide en direct par l'intermédiaire du clavardage. Le Fouta restera encore un �tat th�ocratique puisque les D�nyank� ne r�ussirent pas � reprendre le pouvoir, mais progressivement, la nouvelle classe dirigeante qui se voulait un pouvoir oligarchique se constitue en classe privil�gi�e et m�me se compromit dans le trafic des esclaves. !w� .��� Les récits de la Tradition comme fondements de l’islam Que racontent les textes musulmans sur les débuts de l'islam et sur les On a bu un cocktail de fruits place Jemaa el Fna. De plus, il offre un service d'aide en direct par l'intermédiaire du clavardage. 2 0 obj Dans le bilad es Soudan, l�islam avait �t� depuis des si�cles, un ferment d�int�gration politique (dans l�empire du Mali et au Songhay). Le Coran a été transcrit à … L�islam devient religion d�Etat et le pays fut organis� en conf�d�ration de cantons maraboutiques dont l�Almamy �lu �tait le suzerain. Le Coran est à l'origine en arabe. Il se met alors à recevoir les révélations divines du Coran au long de 23 ans, de ses 40 ans jusqu'à sa mort. Il tente aussi de ressusciter l��lan religieux et l�esprit du djihad contre les �tats pa�ens, en particulier � l�Est de la S�n�gambie. Peu � peu, la volont� d�intervention politico-religieuse se renforce chez lui. Le zoroastris… Cette r�action qui bient�t prend l�ampleur d�une r�volution se fait sous l�instigation d�un lettr� musulman�: Ousmane Dan Fodio. En conclusion, on peut affirmer que tout au long des XVIIIe et XIXe si�cles�; l�islam a eu � jouer un r�le tr�s important dans l��volution sociopolitique des �tats o� il �tait pr�sent. endobj � {%M}�ߡ��Z��i�W5.��O3O���EQ�~'2�n�ࠌ M.ojS��G���?� �;84��19>2�)w6��&&���Ĺ%�50� Omar critique s�v�rement l�h�r�dit� des fonctions politiques au sein de quelques familles religieuses, la confiscation de la d�me religieuse par les riches et l�ignorance des Imams. Car l'Islam est présent partout dans le … Comme les contrecoups du commerce atlantique se faisaient sentir de plus en plus jusque dans ces terres situ�es � l�int�rieur de l�Afrique, certaines de ces populations vont se trouver de mois en moins dispos�es � vivre sous la direction de pa�ens ou de pseudo-musulmans. 277 Il devient progressivement, non plus un islam de cour mais une religion des masses populaires. C�est ainsi qu�en 1804, il se d�veloppe dans tout le Soudan central, une r�action musulmane contre les pratiques non orthodoxes des chefs Haoussa. Celle-ci d�sorganise les structures des soci�t�s africaines � un point tel que les populations se tournent vers l�Islam pour essayer d�apporter une r�ponse � l�assaut de l�Europe. La présentation de De nouveaux articles sont ajoutés chaque semaine. C’est un riche marchand caravanier qui vit à La Mecque, en Arabie sur les bords de la mer Rouge. Pendant toute la p�riode qui s��tend du XIe au XVIIe si�cle, c�est par le biais du commerce (les Dioula de l�empire du Mali par leur mobilit� et leur organisation en r�seaux � travers tout l�ouest africain ont �t� de grands propagateurs de l�islam) et gr�ce � la pr�sence des marabouts dans les cours des souverains que la religion musulmane s�implante dans le Soudan occidental. Le Coran, la sunna (Tradition) et la charî'a (Loi islamique) constituent les textes essentiels de l'islam. ���� JFIF �� C sur le terrain, met en place des programmes pour un Internet libre et des médias plus indépendants. stream <> 6 0 obj C�est un appel de r�sistance � un pouvoir consid�r� comme oppresseur sur le plan religieux et social que fait le cheikh Dan Fodio. L��chec qu�il subit face aux fran�ais ( en 1857 devant le fort fran�ais de M�dine sur le haut fleuve s�n�gal) l�oblige � abandonner toute la partie occidentale de la S�n�gambie et � se diriger vers l�Est. Vers 610, suite à une vision il devient l’envoyé de Dieu, donc un prophète. En r�alit�, ce mouvement fut une tentative de neutralisation de l�occident dans sa grande perc�e commerciale sur les c�tes africaines. Sur le plan historique, l’attitude de haine envers l’Islam et les ... vers l’Islam revêt un double caractère qui allie une idéologie généralement antireligieuse à une vision qui considère l’Islam comme inférieure. stream 10 0 obj Il y�a ce nouveau contexte dans lequel �voluent les soci�t�s africaines depuis le milieu du XVIe si�cle au moins�: la traite n�gri�re. Mais il est chassé de La Mecque en 622 : l'hégire qui marque le début du calendrier musulman. Omar est originaire du Fouta Toro, r�gion de la moyenne vall�e du S�n�gal qui tire son importance de sa position strat�gique sur les deux rives du fleuve S�n�gal, voie naturelle de p�n�tration du commerce des fran�ais de Saint Louis vers le haut fleuve et le Soudan. Les musulmans consignèrent par écrit, dans le Coran, l’enseignement de L’islam pratiquant n’éhappe pas plus à la séularisation am iante qu’il ne peut se soustraire à une intense dynamique de pluralisation des offres religieuses. 5 0 obj Il reconnaît Abraham, Moïse et Jésus comme des prophètes et cite des passages du TaNaQ (Bible hébraïque) et de la Bible. <> Les grandes figures de l'islam De nombreuses légendes circulent au sujet de Limamoulaye, comme l'impossibilité par exemple de fixer son image. ��U$�J�_C�#��X�#5�H�F�8*���%;;��;S&�e�NeF�1� ��,>���I�Kt걂;��a#�. A partir de 1852, Omar d�clenche la guerre sainte. Le Coran est le livre sacré de l'islam que les Musulmans considèrent comme une reprise de la parole divine d'Allah. L’histoire nous rappelle que -comme toutes les religions- l’islam a eu ses périodes de tolérance et ses périodes de fanatisme, a c aussi connu des périodes plus agitées avec des guerres de rupture, entre sunnites et chiites par exemple(2). stream Mohamed a vécu vers 570-632 de notre ère. Ses dirigeants vont se servir de la religion pour gagner l�adh�sion des populations.