Les transports ferroviaires représentent une autre possibilité pour se déplacer entre Vesoul et d'autres communes. Le 03 84 75 62 40 est un numéro de téléphone de type géographique. Sur le plan subdépartemental, Vesoul était le chef-lieu du district de Vesoul entre 1790 et 1795. Siège du consistoire israélite de l'Est de 1872 à 1896, Vesoul voit sa population augmenter de 1 500 habitants en seulement 4 ans en accueillant notamment de nombreux Juifs alsaciens fuyant l'annexion de l'Alsace-Lorraine. Grand Hôtel Du Nord Hotel. Par la suite, de véritables voies de transports furent créés : dès le début du XIXe siècle, Vesoul est raccordé par les deux routes impériales 22 et 76 (aujourd'hui reconverties en nationales) puis par des lignes ferroviaires dont entre autres les lignes Besançon-Viotte à Vesoul et Vaivre à Gray, aujourd'hui désaffectées. Par lettres patentes du 16 avril 1540, l'empereur Charles Quint érigea la ville de Vesoul en mairie et la fit bénéficier de tous les rangs de la justice[L 7]. À la suite d'un pacte de neutralité conclu entre la province de Franche-Comté et le royaume de France en 1611, un temps de paix s'installe dans la ville. Le centre-ville abrite à lui seul plus de 200 boutiques, dont de nombreux commerces indépendants, réparties principalement autour des grands axes commerçants que sont la rue d'Alsace-Lorraine, la rue Paul-Morel, la rue Georges-Genoux et la rue du Breuil[A 37]. Association Tutélaire de la Haute-Saône - 1 cours François Villon, 70000 Vesoul - Associations humanitaires, d'entraide et d'action sociale - 0384766336 - adresse - numéro de téléphone - avis - plan - téléphone - avec le 118 712 annuaire sur internet, mobile et tablette. La rue Salengro abrite deux hôtels particuliers du XVIIIe siècle, protégés au titre des monuments historiques : la maison Ébaudy de Rochetaillé (1781), résidence de bienfaiteur de la ville[C 10] et l'hôtel Lyautey de Genevreuille (1760), qui abrite des décorations baroques du XVIIIe siècle ainsi qu'un escalier en pierre avec un garde-corps en fer forgé[C 11]. Au XXe siècle, plusieurs infrastructures de transport voient le jour. Vesoul est situé dans le Grand Est de la France, à environ une centaine de kilomètres de la Suisse et de l'Allemagne, entre le massif jurassien et le massif vosgien. Au référendum sur le traité constitutionnel pour l'Europe du 29 mai 2005, le pourcentage de vésuliens qui ont voté contre la Constitution européenne est de 56,50 %[57], alors qu'il est de 63,22 % pour la Haute-Saône[58] et 54,67 % pour la France[59]. Plusieurs zones d'activités, notamment à caractère commercial et industriel, sont recensées à Vesoul et sa périphérie. Plus de 3 000 places de stationnement sur parking sont présentes au centre-ville de Vesoul. Elle … Durant la colonisation de l'Algérie par la France, en 1853, quelques pieds-noirs de Vesoul et de sa région fondent le village de Vesoul-Bénian, située au nord de l'Algérie. Elle abrite la médiathèque départementale de prêt de la Haute-Saône, née de la fusion entre le centre départemental de documentation pédagogique et l'institut universitaire de formation des maîtres. Ce numéro est unique et lié à votre département (Haute-Saône). www.haute-saone.fr. En 1552, l'humaniste comtois Gilbert Cousin, dresse un éloge de Vesoul dans sa Description de la Franche-Comté : « Vesoul possède des murailles très puissantes et des maisons magnifiques. Concernant le nombre de pièces des résidences principales, 623 en ont une soit 7,5 %, 1 631 en comptent deux ce qui représente 19,5 %, 2 192 en abritent trois soit 26,2 %, 2 079 en totalisent quatre soit une part de 24,9 % et 1 827 en comptent plus de cinq, soit un taux 21,9 %[D 5]. En effet, les comtes ont délaissé la capitale du comté, Port-Abucin (Port-sur-Saône), qui avait été détruite par les Vandales en 411, puis par les Normands et les Hongrois au Moyen Âge, afin de trouver refuge sur un site plus difficilement accessible : une butte-témoin de forme conique dont le sommet culmine à 150 mètres au dessus des plaines, située à environ 10 kilomètres au sud-est de la cité de Port-Abucin[V 3]. Cet émetteur permet de capter à 100% le signal et couvre entièrement l'agglomération vésulienne[122]. Première scène conventionnée de France à être labellisée « Voix d’enfants/espace scénique », le théâtre reçoit annuellement, en moyenne, plus de 30 000 spectateurs, qui assistent à près de 100 représentations d'artistes de notoriété locale à nationale[170],[A 45]. Ce numéro sera facturé par notre service 2,99€ par appel. Aussi, la ville détient une école départementale de musique créée en 1985, de type conservatoire à rayonnement intercommunal (CRI)[173]. Ouvert le 6 juillet 2005, ce multiplexe, classé « Art et Essai », dispose de 1 893 fauteuils répartis dans 10 salles, toutes équipées d'air conditionné, d'accessibilité aux handicapés et de numérisation[172]. Le traité de Nimègue, signé le 10 août 1678, rattache la ville de Vesoul de même que toute la Franche-Comté, au royaume de France. La commune est composée de 7 360 hommes, soit 46,23 % de la population totale, et de 8 560 femmes, ce qui représente 53,77 % de la population vésulienne, selon le recensement mené en 2009[D 7]. Les portes de ville qui ceinturaient la cité, ont toutes été détruites entre 1765 et 1800[L 17]. Par ailleurs, des monuments notables sont présents dans certaines communes de l'agglomération vésulienne tels que l'église de l'Assomption de Noidans-lès-Vesoul, l'abbaye de Montigny-lès-Vesoul, le château de Lampinet et le château de Pusy. Le 12 mars 1800, la ville de Vesoul devient préfecture de la Haute-Saône, notamment grâce à sa position géographique centrale dans le département[U 2]. La révolution industrielle sera relativement en retard à Vesoul. Compagnie d'assurances. La municipalité de Vesoul a été créée en 1540 ; avant cette date la ville était dirigée par des vicomtes du Xe siècle au XIVe siècle, puis par un corps d'échevinage fondé en 1430. On trouve peu de précisions sur Vesoul sous l'Antiquité. Le rachat de Citroën par Peugeot quelques années plus tard accentua le développement de l'usine[52]. Hétérogène au cours du Moyen Âge, l'architecture vésulienne commence à se développer de façon uniforme à partir du XVIe siècle. Epic Games est un studio de jeux ... "Comment avec une service client gratuit pour que je puisse m expliquer ...", "Le Dr Blachier nous joue la grande connaissance du vaccin !!! E-mail: Envoyer message. Les secteurs sud et est de l'agglomération sont composées de collines tandis que les zones nord et ouest sont constituées de plaines[17],[6]. La ville connut, à l'instar de la Franche-Comté et du pays, quelques mouvements migratoires d'étrangers, principalement pour raisons économiques et politiques, qui correspondent à la première et à la deuxième vague d'immigration : les Juifs d'Europe de l'Est dès les années 1880 puis les Italiens et les Espagnols au cours de la première moitié du XXe siècle. Au XIVe siècle, la cité vésulienne apparaît comme une place commerciale de premier ordre, fréquentée par de nombreux commerçants juifs arrivés dès 1306 et notamment les Héliot de Vesoul, riche famille de banquiers qui a des clients en France et dans de nombreux autres territoires en Europe[V 5],[F 12]. À l'époque, le territoire où est située l'actuelle ville de Vesoul appartenait au peuple gaulois des Séquanes, qui avaient en leurs possessions un secteur compris entre le Rhône, la Saône, le Jura et les Vosges[41]. En 988, le château connait son premier siège, mené par le duc Henri Ier de Bourgogne et le comte Lambert de Chalon[F 8]. La colline est en grande partie boisée et comprend également des vergers et prés-bois. VESOUL: Pays: France: Catégorie: Administration publique: Forme juridique INSEE: Collectivité territoriale département: Code APE (NAF) de l'entreprise: 8411Z: Activité (Code NAF ou APE) Administration publique générale: Code APE (NAF) du siège: 8411Z: Activité (Code NAF ou APE) du siège: Administration publique générale: Date création entreprise: 01-01-1978 L'agglomération est équipée de nombreux organismes de grande distribution ; on dénombre notamment deux hypermarchés, qui totalisent environ 200 salariés chacun (E.Leclerc à Pusey[142] et Cora dans la zone Kennedy[143]) ainsi que plusieurs supermarchés de taille notable. Lorsque les Romains ont colonisé la Séquanie, ils ont été marqués par les avantages défensifs que donnait la colline de la Motte et y construisent un petit campement avec un fortin militaire. Vesoul est également la ville où des personnalités notables ont exercé leurs professions telles que le photographe Marc Paygnard, le philosophe Théodule Ribot, l'écrivain André Blanchard ainsi que les nombreux maires de la ville dont les députés Alain Joyandet et Alain Chrétien. Il est à noter que la N 19 est fréquentée chaque jour par plus de 25 000 véhicules, dont 3 500 poids lourds, au niveau des quartiers du Montmarin et du Grand Grésil[24]. La ville abrite notamment une ancienne synagogue, édifiée en 1875 et désaffectée en 1945, ainsi qu'un cimetière juif aménagé à la fin du XIXe siècle[C 2]. Le plus historique est l'ancien cimetière, composé de plus de 3 000 tombes, contenant un grand nombre de sépultures monumentales ainsi qu'un carré militaire de 200 tombes. Plusieurs explications ont été données sur l'origine du nom de Vesoul, l'une des plus significatives met en avant la racine celtique ves (montagne, élévation), que l'on retrouve aussi dans le nom du Mont Vésuve. Par ailleurs, Vesoul se trouve dans le ressort de la cour d'appel de Besançon, Dans l'ordre administratif, la commune dépend du tribunal administratif de Besançon ainsi que de la cour administrative d'appel de Nancy, Labellisée « Ville conviviale et solidaire » en 2015 pour récompenser le travail de la municipalité, en faveur du lien social du voisinage, Première commune de Franche-Comté à être labellisée «, Labellisée « Ville amie des enfants » par l', Prix du « Ruban Bleu de la sécurité » en 2011 pour l'intercommunalité pour sa politique concernant aménagements cyclables, Labellisée « Ville et territoire vélotouristique » en 2015, Remise du Prix Territoria de Bronze 2010 dans la catégorie « Aménagement de l'espace public », Classée « Cité Patrimoine de Franche-Comté », pour la richesse architectural de son, Labellisée « Collecte QualiTri » en 2012, pour la qualité du service public lié à l'environnement, Classée « Ville Terroir et Patrimoine », opération internationale qui certifie de sa gastronomie et de la richesse de son territoire, Victoire d'or des victoires du Paysage 2012 pour la rénovation du, Fondation en 1935-1936 du premier club de, Édification du premier centre hospitalier de, Institut national supérieur du professorat et de l'éducation (INSPE), Institut de formation en soins infirmiers (IFSI), Institut de formation des aides-soignants (IFAD), École de gestion et de commerce de Franche-Comté (EGC), Centre de formation d'apprentis de Haute Saône, Centre de formation d'apprentis agricole de Haute-Saône, Centre de formation professionnelle et de promotion agricoles, Centre de formation d'apprentis de l'industrie de Haute-Saône, Fréquence Amitié Vesoul (91.3 FM), radio associative créée le, Radio Vintage (103.4 FM), créée en 2008, radio associative diffusant une programmation pop-rock, radio axée sur le développement de la région et des acteurs professionnels comme associatifs. À la fin de la domination romaine, au Ve siècle, le chef-lieu du pagus est transféré dans la cité gallo-romaine de Port-Abucin, actuellement la ville de Port-sur-Saône, et se renomma alors pagus Portuensis, puis prit le nom, plus tard, de comté de Port, circonscription carolingienne dont le territoire correspondait approximativement à l'actuel département de la Haute-Saône[F 6]. Accès au service pour les plus de 18 ans. On peut également mentionner la maison Petitperrin (1964), érigée par Jean Petitperrin, architecte qui a contribué à la réalisation de nombreux bâtiments à Vesoul. Les Juifs de la ville sont accusés d'avoir empoisonné des puits de la ville ; quatre-vingt d'entre eux furent par la suite torturés et tués[F 15]. Alors qu'elle compte une population d'environ 1 700 habitants en 1557[U 1], la cité se voit être ravagée par la peste de 1586 à 1589[L 8]. Selon le savant Éloi Johanneau, le nom de Vesoul est composé des mots gaéliques : bez (construction), nez (tombeau) et houl (soleil), soit littéralement « tombeau du soleil »[F 1]. Siège de l'inspection académique de la Haute-Saône, qui dépend de l'académie de Besançon[89], la ville de Vesoul dispose d'un système éducatif complet avec des établissements de l'enseignement primaire, secondaire et supérieur, qui totalisent annuellement en moyenne plus de 10 000 élèves et étudiants[A 23]. Cette pierre calcaire a été généralisée au XVIe siècle pour l'édification des bâtiments dans le but de les rendre plus résistants aux nombreux incendies que subissait la cité à cette époque. Les plus importantes crues recensées sont celles d'octobre 1999 et de novembre 2000[12]. Par ailleurs, un lac de plus de 90 hectares est situé dans l'agglomération ouest de Vesoul[A 1]. La ville compte environ 98 hectares d'espaces verts, 3 300 arbres, 4 500 arbustes et 80 000 plantes annuelles, qui sont régulièrement entretenus par des agents municipaux[A 17]. La répartition des actifs par catégories socioprofessionnelles, en 2009, était disposée ainsi : 0,3 % d'agriculteurs exploitants, 3,4 % d'artisans, de commerçants et de chefs d'entreprise, 11,1 % de cadres et de professions intellectuelles, 27,6 % de professions intermédiaires, 29,0 % d'employés et 28,6 % d'ouvriers[D 14]. Au 31 décembre 2011, sur l'ensemble des chômeurs, 7,7 % ont été licenciés, 1,4 % ont démissionné, 34,8 % sont arrivés au terme d'un contrat à durée limitée, et 2,8 % ont fait l'objet d'une première inscription en tant que demandeurs d'emploi[D 15]. La communauté d'agglomération, quant à elle, est la première intercommunalité du département et la cinquième de la région avec une population de 32 362 habitants (2009)[M 8],[M 11]. Aujourd'hui rattachée à l'archidiocèse de Besançon, la commune est le siège de l'unité pastorale de Notre-Dame-de-la-Motte[126], qui appartient au doyenné des plateaux de Vesoul[127]. L'une des plus importantes est la place de la République, qui portait auparavant le nom de place Neuve et qui était initialement un jardin clos, aménagé en place en 1818. Plus tard; à la suite de l'apparition de nouveaux courants religieux et religions à Vesoul, notamment au cours du XIXe siècle, de nouveaux édifices confessionnels se construisent comme un temple protestant, une synagogue et une mosquée. Les rues aménagées étaient plus larges et des places spacieuses voient le jour. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Si vous souhaitez contacter directement l'accueil du département de la Haute Saône, vous pourrez composer le numéro de téléphone de contact 03 84 95 70 70, si vous souhaitez plutôt contacter la direction générale par téléphone, nous vous proposons de contacter directement le numéro de téléphone de contact 03 84 95 70 22. La gestion des déchets est assurée par la communauté d'agglomération de Vesoul, pour Vesoul et les autres communes membres[A 14]. On compte notamment un quartier résidentiel ancien, des quartiers pavillonnaires, des zones commerciales et industrielles et des quartiers périphériques constitués et grands ensembles et de logements individuels. La commune est dotée de divers établissements de sécurité et de défense dont un commissariat de police nationale, une brigade de gendarmerie nationale, une maison d'arrêt[94] et un centre d'interventions principal des pompiers[95]. En 1793, Vesoul se caractérise comme un bourg de taille modeste avec une population de 5 303 habitants[15]. Vesoul s'est tout d'abord établi et développé durant le Moyen Âge, sur la colline de la Motte. La ville compte aussi un édifice religieux musulman érigé au cours de la deuxième moitié du XXe siècle : la mosquée Arrahma du quartier du Montmarin qui est constituée d'un minaret. Elle se compose de 74 hectares de terrains qui ont été classés pour leurs caractères pittoresques le 9 mars 2004 sous l'appellation « site historique commémoratif ». La ville est soumise à différents risques naturels à chaque saison, dû à sa situation géographique. Sur le plan de l'enseignement supérieur, on dénombre plusieurs établissements qui proposent des diplômes d'étude supérieure, fréquentés en moyenne annuellement par plus de 1 200 étudiants[A 26]. L'offre culturelle est marquée par la présence d'établissements de conservation et d'exposition ainsi que des lieux de ressources documentaires et divers services d'archives. VilleVesoul. Un pic a été atteint en 1982 avec 18 412 habitants[15],[D 6]. La Colombine, affluent du Durgeon, se jette dans ce dernier peu avant le canal du centre-ville. La majorité des rues du centre-ville furent aménagées avant le XVIIIe siècle telles que la rue Saint-Georges et la rue des Boucheries. À cette époque, le territoire communal était limité au sud par le Durgeon[35]. Ville : syndicat profes à Vesoul (70) Département : syndicat profes 70 Haute Saône; France (www) : Annuaire syndicats professionnels; Désignation NAF : Ma page Conseil : Activité *: L'établissement CONSEIL DE L ORDRE CHIRU DENTI a pour activité : Activités des organisations professionnelles, Ordre professionnel ou assimilé , 9412Z , crée le 1 janv. Les territoires d'outre-mer ont trois chiffres (971 - 976). De 1843 à 1858, plusieurs structures sont érigées, dont majoritairement des écuries, permettant ainsi au 11e régiment de chasseurs à cheval d'y être cantonné[L 18]. À partir du XIe siècle, l'apparition du christianisme à Vesoul est marqué par les fondations des deux premières institutions et bâtiments religieux de l'histoire de la cité : une première église dédiée à saint Georges[F 20] et le prieuré du Marteroy consacré à Saint-Nicolas[F 21],[L 14]. Certaines années, le Durgeon peut être soumis à des crues, qui causent par la suite des inondations. Créé à la chute de l'Empire français, cet état tampon situé entre la France et l'Allemagne était composé de l'ancienne province de Franche-Comté, du département des Vosges et des principautés de Montbéliard et de Porrentruy[U 3]. Le blason actuel de Vesoul (à droite) se blasonnent ainsi : Coupé : au premier d'azur semé de billettes d'or au lion issant du même, armé et lampassé de gueules, brochant sur le tout, au second de gueules au croissant d'argent[178]. La majorité des édifices du centre-ancien ont été construits en pierre calcaire de couleur beige et bleue-grise, typique de la région, provenant de carrières situées dans la région de Vesoul. Cette réception se fait principalement grâce à deux émetteurs existant sur l'agglomération ; le principal est l'émetteur de la Motte (dont le pylône atteint 15 mètres), situé à côté de la chapelle Notre-Dame-de-la-Motte à 385 mètres d'altitude. Ces bâtiments accueillent aujourd'hui des organismes publiques et des logements. La taxe foncière sur le bâti s'élevait à 25,71 % en 2011, légèrement inférieur au taux de 2010 qui était de 25,21 %. Pendant les premières années de la guerre, la résistance à Vesoul s'organise individuellement ; en 1943, elle commença à se former autour d'Yves Barbier, qui sera rapidement considéré comme le chef de la résistance en Haute-Saône[49]. De plus, Vesoul est relié par deux voies vertes, qui sont majoritairement bordées d'arbres, de buissons et de haies : le Chemin vert (1980), l'une des plus anciennes voies vertes de France aménagées sur voie ferrée[33], et la Trace du Courlis (2008)[34]. La commune possède deux centres culturels qui proposent tout au long de l'année des activités culturelles et éducatives ainsi que des productions de spectacle : l'espace Villon, centre social et culturel abritant quatre salles[A 46],[A 47], et le centre culturel Jean-Marie-Goux, institution qui réunit les écoles municipales de musique et de dessin de Vesoul et qui abrite plusieurs salles de cours spécifiques et spacieuses[A 48]. Sur le plan de la criminalité, la circonscription de sécurité publique de Vesoul affiche le 19e plus haut taux de criminalité parmi les circonscriptions métropolitaines de provinces de 25 000 à 50 000 habitants, en 2008. Par ailleurs, le quartier du Montmarin est classé zone urbaine sensible[M 16]. Des camps romains ont également été créés dans certaines zones de l'agglomération de Vesoul telles qu'au camp de César, au plateau de Cita et au plateau du Sabot de Frotey[F 4]. 3. L'agglomération concentre également un certain nombre de transporteurs et de sociétés axées dans l'automobile telles que des concessionnaires ainsi que divers ateliers de réparation automobile. La vicomté de Vesoul disparaîtra au XIVe siècle, étant donné que la maison de Faucogney n'eut pas de descendant mâle[F 14] ; le dernier vicomte de Vesoul était Henry de Faucogney, en 1347[F 15]. La ville de Vesoul a été mentionnée dans différentes œuvres artistiques et littéraires. Par ailleurs, on peut également citer quelques exemples d'entrepôts industriels. Avec une population doublée en l'espace d'une soixantaine d'années (de 2 340 habitants en 1716, à 4 870 habitants en 1784)[U 1], Vesoul connait l'une des plus importantes croissances de son histoire. Il s’agir d’un département qui fait partie de la région administrative de Bourgogne Franche Comté, il est situé dans le Nord Est de la France. Les principaux sont : Le salon de la Gastronomie (avril), le Salon de l'automobile et de la mobilité (mai), le Salon de l’Érotisme (février), le salon COMIC CON (octobre), RétroGeek festival (novembre) ont lieu au Parc des Expositions de Vesoul. Au second tour, Nicolas Sarkozy obtient 51,42 % des suffrages exprimés et Ségolène Royal 48,58 %[60]. Population municipale légale en vigueur au 1, le site du réseau des pôles métropolitain, le site du système d'information sur l'eau du bassin Rhône-Méditerranée, Carte géologique de la France à l'échelle 1/50 000, le site de l'annuaire de l'administration, le site de l'agrément Qualité Tourisme Franche-Comté, le site du conseil départemental du Bas-Rhin, le site de l'agence d'architecture Groupe-6, Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années, le site de la marque La documentation française, le site de l'annuaire de l'action sociale, le site de l'Église protestante unie de France, le site de l'union des Églises missionnaires, le site de l'Église évangélique baptiste de Vesoul, le site du doyenné des Plateaux de Vesoul, le site du comité des parcs et jardins de France, le site du Parc des Expositions de Haute-Saône, le site de l'école départementale de musique, le site de l'armorial des villes et villages de France, École de gestion et de commerce de Franche-Comté, gisement de schiste bitumineux de Haute-Saône, gare des chemins de fer vicinaux de Vesoul, première circonscription de la Haute-Saône, Institut universitaire de technologie de Vesoul, institut universitaire de technologie de Vesoul, Institut national supérieur du professorat et de l'éducation, institut de formation en soins infirmiers, Festival international des cinémas d'Asie, Institut national de la statistique et des études économiques, centre hospitalier intercommunal de la Haute-Saône, Liste des monuments historiques de Vesoul, église de l'Assomption de Noidans-lès-Vesoul, Réserve naturelle nationale du Sabot de Frotey, réserve naturelle régionale de la grotte de la Baume, réserve naturelle nationale du Sabot de Frotey, Archives départementales de la Haute-Saône, archives départementales de la Haute-Saône, centre régional de restauration et de conservation des œuvres d'art, société d’agriculture, lettres, sciences et arts de la Haute-Saône, conservatoire à rayonnement intercommunal (CRI), Site de la communauté d'agglomération de Vesoul, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, École des hautes études en sciences sociales, Histoire de la Franche-Comté ancienne et moderne : précédée d'une description de cette province, Article L.2121-2 du code général des collectivités territoriales, atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures, Site du ministère de la Culture et de la Communication, Site de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement, Site de l'inventaire national du patrimoine naturel, Site de l'institut national de la statistique et des études économiques, Départements français dont la préfecture n'est pas la ville la plus peuplée, Réserve naturelle régionale de la grotte de la Baume, Réseau de cavités à rhinolophes de Vesoul, Festival international des cinémas d'Asie de Vesoul, Gare des chemins de fer vicinaux de Vesoul, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Vesoul&oldid=177102018, Ville-étape du Tour de France dans la Haute-Saône, Pages avec des arguments non numériques dans formatnum, Page avec coordonnées similaires sur Wikidata, Article avec modèle Infobox Commune de France, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Page pointant vers des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Page pointant vers des bases relatives à la géographie, Page pointant vers des bases relatives à la musique, Page pointant vers des bases relatives aux organisations, Portail:Bourgogne-Franche-Comté/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, À l'est : Grand Grésil, quartier du stade, Évolution de la morphologie urbaine de la ville, Dans l'ordre judiciaire, la ville possède un tribunal judiciaire, un tribunal de commerce, un tribunal correctionnel, un tribunal de police, un tribunal paritaire des baux ruraux, un tribunal des affaires de Sécurité sociale, un tribunal pour enfants, un conseil de prud'hommes et une cour d'assises.