Ce site particulier a donc pendant longtemps constitué un emplacement idéal de développement urbain, tant d’un point de vue stratégique et militaire (site défensif) qu’économique et commercial (débouché fluvial, forêts, agriculture et élevage). Découpage de précision, assemblage par rivetage. L’origine de cette appellation, qui apparaît dans un écrit de 821[C 1], n’est pas non plus bien établie : présence d’or dans le lit du Doubs, présence de nombreux édifices romains, plaisanterie « besan sum » (« je suis une pièce d’or »), rapprochement entre Byzance et Besançon, Chrysopolis ayant été dans l’Antiquité le nom d’un quartier de Byzance. Elle apporte son soutien au développement local de celles d’Afrique et d'Europe orientale. Ce dernier ayant pour capitale Dole est rattaché au Comté de Varais dans lequel se trouve Besançon. Pendant la campagne de France (1814), la ville est assiégée du 9 janvier au 2 mai 1814 par 15 000 Autrichiens et défendue par le général Marola dit Marulaz. Ce projet nourrit sa dimension citoyenne à travers le développement durable : tous les objectifs sont définis à long terme et prennent en compte les aspects sociaux, humains, économiques et environnementaux. Parmi les autres auteurs importants qui ont évoqué Besançon dans leurs œuvres littéraires, on peut citer Charles Nodier (Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France, Les Marionnettes), Honoré de Balzac (Albert Savarus), Huguette Bouchardeau (La Grande Verrière), Alexandre Dumas (Vingt ans après), Charles Exbrayat (Tu n'aurais pas dû, Marguerite), Colette (Mes apprentissages) ou plus récemment Guy Boley (Fils du feu, Quand Dieu boxait en amateur). Se déroulant sur trois jours, il a accueilli en 2018 plus de 200 auteurs et 30 000 visiteurs. Les calcaires de l'Oxfordien et du Callovien supérieur sont présents à Châteaufarine, dans la zone industrielle de Trépillot et sur les pentes du mont de Brégille. Depuis janvier 2013, le site indépendant Factuel.info - sans publicité, par abonnement - propose des magazines d'actualité fouillés. Elle est définitivement terminée en 1828-1830 par la construction de ses deux tours, dont l'une sert de perchoir au célèbre automate carillonneur Jacquemart. Le dernier roi de Bourgogne, Rodolphe III, n'ayant pas de descendants mâles, lègue ses biens bourguignons à son neveu Henri II du Saint-Empire. Classée monument historique en 1984, elle est particulièrement remarquable de par son style mauresque inspiré de l'Alhambra de Grenade. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes. Comment appelle-t-on les gentilées de Besançon ? En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées. Pendant une courte période (1664-1674), Besançon perd alors son statut de ville libre impériale et devient possession de la couronne d'Espagne. Celle-ci disparaît en grande partie à partir de 1830 avec l'arasement du rempart intérieur et la création de la gare d'eau. ». Il se distingue par sa galerie de bois sculpté, chef-d'œuvre d'un artiste anonyme. Habitants de Besançon [ Codycross Solution ] Bonjour, Comme vous avez choisi notre site Web pour trouver la réponse à cette étape du jeu, vous ne serez pas déçu. Cadre de vie Printemps bisontin 22 juin 2020. Au nord du quartier historique de Battant, sur la rive droite du Doubs, la promenade des Glacis, créée dans le milieu du XIXe siècle, est l'œuvre du paysagiste Brice Michel et de l'architecte Boutterin. Le Festival des langues et cultures du monde est depuis 2018 l'héritier des Rencontres internationales de théâtre universitaire qui avaient fêté leur 25e édition en 2017. Besançon propose une offre culturelle importante, étant notamment la seule ville de cette taille à posséder cinq musées. Il a été créé pour les entreprises des secteurs de la santé, du biomédical, des biotechnologies, de télémédecine. D'autres équipements notables sont situés sur le territoire de communes périphériques. Car cette ville était abondamment pourvue de munitions de toute espèce, et sa position naturelle la défendait de manière à en faire un point très avantageux pour soutenir la guerre. On trouve une large majorité de logements en immeubles collectifs qui représentent 86 % de l’ensemble du parc de logements tandis que la part des logements individuels s’élève à 12,6 % en 2015. Peu de gens savent comment on appelle les gens qui résident à Besançon. Si les thermes de Besançon ont été totalement détruits dans les années 1950, la ville conserve un certain nombre de bâtiments emblématiques de son passé thermal : le Grand Hôtel des Bains inauguré en 1893, le casino municipal installé dans un édifice de style Belle Époque inauguré en 1882 ou encore le Kursaal ouvert en 1893. C'est le cas pour nombre d'étudiants qui vivent à Besançon et cherchent à se loger près de leur campus d'école, fac, ou université telles que ThéMA - Besançon - Université de Franche-Comté, IUT de Besançon-Vesoul | Université de Franche-Comté. Dès l’Antiquité, Besançon était située sur la route de Rome, voie romaine reliant Rome à la mer du Nord, appelée via Francigena[13] à partir du Moyen Âge et passant par Calais, Reims, Lausanne et Aoste. Le Festival Détonation est un autre temps fort de la rentrée au mois de septembre : créé en 2012 et organisé par la salle de La Rodia, sa programmation mêle musiques actuelles et installations de mapping interactives. Les aéroports internationaux les plus proches sont ceux de Genève, Lyon-Saint-Exupéry et Bâle-Mulhouse-Fribourg. En 821, on trouve trace d'un premier texte[n 7] mentionnant la ville sous l'appellation Chrysopolis (du grec ancien χρυσός / khrusόs (« or ») et πόλις / pόlis (« ville »)). Elle abrite actuellement l'état-major de la 7e brigade blindée et l'État Major de Force no 1 (EMF 1). Après avoir longtemps toléré les Juifs, la ville finit par expulser la communauté au XVe siècle mais ils reviendront en nombre après la Révolution française qui les émancipe[104]. Comme toute commune dont la population est comprise entre 100 000 et 149 999 habitants, Besançon est administrée par un conseil municipal composé de cinquante-cinq élus. Louis XIV décide de faire de Besançon un des maillons essentiels du système de défense de l'Est de la France et confie à Vauban le soin de réaliser les améliorations nécessaires[B 10]. Les arts du cirque sont représentés principalement par le Cirque Plume, compagnie emblématique du nouveau cirque créée à Besançon en 1984 et soutenue par la municipalité depuis de nombreuses années. Une voiture sur 3 dans le monde utilise un stator fabriqué par R. Bourgeois, Fabrication d'emballages en matières plastiques, Fabrication d’articles de joaillerie et bijouterie, Fabrication d'équipements d'emballage, de conditionnement et de pesage, Composants et équipements électroniques et de télécommunication, Fabrication de matériel de distribution et de commande électrique. L'offre est complétée par deux cinémas d'art et d'essai, le Cinéma Victor-Hugo[150] (3 salles et 461 fauteuils), l'Espace cinéma dont la programmation se fait alternativement au théâtre de l'Espace dans le quartier de Planoise et au cinéma du Kursaal dans le centre-ville. de l’Office Public de l’Habitat (OPH) GRAND BESANÇON HABITAT. C'est Vauban qui, à la fin du XVIIe siècle, fit construire le fort actuel. L'empereur Charles Quint fortifie considérablement Besançon qui devient un des boucliers de son Empire. La ville se retrouve en zone occupée (la ligne de démarcation n'est qu'à environ 30 kilomètres à l'ouest) et même en zone interdite, ce qui implique qu'elle soit annexée au Reich en cas de victoire de l'Allemagne[B 19]. La microtechnique bisontine est symbolisée par la technopole Temis (Technopole Microtechnique et Scientifique) qui regroupe entreprises, laboratoires de recherche et instituts de formation spécialisés (ENSMM). Fabrication d'appareils d'éclairage électrique pour les équipementiers automobiles. En 2002, le Musée du Temps, un musée d'histoire et horlogerie, fut installé dans un des plus beaux palais de la ville, le palais Granvelle. Le cardo maximus correspondait plus ou moins à l’actuelle Grande Rue qui débouchait au nord sur l’unique pont de la ville, le « pont Battant », et au sud sur la porte Noire, un arc de triomphe. Voici comment César décrit l'épisode et la ville dans ses Commentaires sur la Guerre des Gaules (livre I, 38)[35] : « [César] était en marche depuis trois jours, lorsqu'on lui annonça qu'Arioviste se dirigeait avec toutes ses forces vers Besançon, l'oppidum principal des Séquanes, et qu’il était déjà à trois jours de ses frontières. Située en bordure du massif du Jura à moins d'une soixantaine de kilomètres de la Suisse, elle est entourée de collines et traversée par le Doubs. Dans le domaine des sports collectifs, la cité est actuellement représentée au niveau national principalement dans la discipline du handball. Cependant, elle se trouve au centre d’une aire urbaine de 251 700 habitants, la plus importante de Franche-Comté devant Montbéliard (159 742 hab.) ), villes-centres des deux autres grands pôles urbains francs-comtois[61]. Vous pouvez trouver certains des professionnels qui habitent à Besançon dans notre annuaire de Besançon. Les 2 principaux sont situés près du Fort de Montfaucon et à Lomont. Besançon accueille également le club de Franche-Comté Judo Besançon fort de 90 podiums nationaux, 50 titre de Champion de France toutes catégories confondues et 20 podiums européens et mondiaux. De nombreux hôtels particuliers attestent également de la prospérité de la ville à cette période. Sa toiture est composée de tuiles polychromes vernissées. Par ailleurs, trois musées sont regroupés dans la citadelle Vauban : le musée de la Résistance et de la Déportation ouvert depuis 1971 dans le bâtiment des Cadets, figure parmi les plus importants de sa catégorie au niveau national. La citadelle de Besançon a été construite par Vauban de 1678 à 1771 et constitue avec plus de 250 000 visiteurs chaque année le site le plus visité de Franche-Comté. Actuellement, la congrégation catholique de la ville connaît une baisse de fréquentation de ses églises[97] ; cependant le christianisme reste encore la religion majoritaire des bisontins. Qui sommes-nous ? En effet, la cité s’est d’abord développée dans un important méandre du Doubs de près d’un kilomètre de diamètre, prenant la forme d’une boucle presque parfaite fermée et surplombée par le mont Saint-Étienne, une section du faisceau bisontin abrupt du côté de la ville, dont la pointe est intégralement coiffée de l’imposante citadelle de Vauban. 102.4 Radio Campus Besançon : radio étudiante basée à la Maison de l'Étudiant de Besançon. Le sous-sol de la ville regorge de témoins de cette époque[37], on dénombre en effet non moins de 200 points de découverte dans La Boucle et les quartiers situés aux abords immédiats. D'autres initiatives numériques (blogs, twitter…) stimulent la vie locale et le débat civique. À l'époque de la Renaissance, la Franche-Comté appartient toujours à l'Empire germanique. Cette aire, qui regroupe 312 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[25],[26]. Son plan est en forme de croix latine entourée de petites chapelles latérales. Ces quartiers présentent aujourd’hui un tissu dense d’immeubles ne dépassant pas cinq ou six étages et de zones pavillonnaires. Les autres vestiges importants sont les colonnades du square Castan, les conduites de l'aqueduc romain qui alimentait Vesontio en eau, les restes de l'amphithéâtre, les domus du Parking de la Mairie[38], domus du Palais de Justice et domus du collège Lumière où a été retrouvée entre autres une mosaïque romaine dite « de la Méduse » exposée au musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon[39],[40]. Lors de la Seconde Guerre mondiale, l'armée allemande entre à Besançon le 16 juin 1940 bien que les autorités militaires françaises aient décidé de faire sauter les ponts à l'approche de l'occupant[B 18]. En 68, elle est le théâtre de la bataille de Vesontio opposant Lucius Verginius Rufus, fidèle de l'empereur Néron, à Gaius Julius Vindex, un rebelle qui est vaincu et finit par se suicider[36]. D'autres atouts comme la qualité de vie et le patrimoine, ou encore la situation sur l'axe Rhin-Rhône, un des axes structurants à l'échelle européenne, permettent à Besançon, au début du XXIe siècle, de prendre un nouveau départ. L'association est dissoute fin 2012[51]. Besançon est une importante ville de garnison avec, en 2016, la présence des unités suivantes : l'état-major de la 1re division, l'état-major de la 7e brigade blindée, la 7e compagnie de commandement et de transmissions, le 6e régiment du matériel et le 19e régiment du génie. Le Quai Vauban est bâti de 1691 à 1695 par l'ingénieur Isaac Robelin. La ville de Besançon compte avec les Bisons, un club de football américain et avec l'Ultimate Club Vesontio un club d'ultimate frisbee évoluant au plus haut niveau national. Dans le domaine du commerce des articles d'horlogerie et de bijouterie, l'entreprise Maty qui a son siège social à Besançon constitue un des plus gros employeurs de la ville avec plus de 400 salariés. Ils ont varié de la façon suivante par rapport à 2012[A2 3] : La section investissement[n 12] se répartit en emplois et ressources. L'offre cinématographique de l'agglomération bisontine[F 5] est importante et diversifiée, avec 25 salles et 4 092 fauteuils en 2016[147], soit un fauteuil pour 38 habitants. Elle favorise aussi les échanges en menant ses propres actions, et en allouant des subventions aux associations et établissements d’enseignement bisontins qui développent des partenariats avec leurs homologues étrangers. Elle a été désaffectée en 1975. 60 % des habitants de Grand Besançon Métropole vivent dans la ville de Besançon. La ville est placée sur le front externe du massif jurassien, dans la zone des faisceaux externes ; Besançon étant situé entre deux faisceaux, les faisceaux des Avant-Monts au nord et le faisceau bisontin au sud[7],[8],[9]. Leader de l', Conception et réalisation d'outils de découpe. Les plans ont été réalisés par le grand architecte parisien Victor Louis et les travaux dirigés par l'architecte bisontin Nicolas Nicole. Sa fille Nicole Bonvalot, veuve de Nicolas de Granvelle, fit remanier les locaux et aménager la cour de 1560 à 1565 par l’architecte Richard Maire. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. En considérant la surface d'espaces verts en mètre carré par habitant. Voir tous les albums . Les fouilles menées au cours des derniers siècles ont permis de révéler des traces d'occupation du site dès le néolithique le long du Doubs, notamment au pied des collines de la Roche d'Or[n 5] et de Rosemont (en aval du grand méandre du Doubs)[n 6],[A 2], ces traces d'habitat étant datées de 4000 ans av. Au niveau intra-urbain, les transports en commun sont assurés par le réseau Ginko qui dessert 19 lignes urbaines et 30 lignes périurbaines. Un Comtois, Nicolas Perrenot de Granvelle, devient chancelier de l'Empire en 1519 puis garde des Sceaux en 1532. Vauban substitue en effet aux défenses médiévales restaurées et complétées par Charles Quint au XVIe siècle une ceinture pourvue de six tours à canon bastionnées qui sont d'aval en amont : la tour Notre-Dame, la tour bastionnée de Chamars, la tour bastionnée du Marais, la tour bastionnée des Cordeliers (achevée en 1691), la tour bastionnée de Bregille et la tour bastionnée de Rivotte. L'École nationale d'horlogerie est édifiée de 1928 à 1932 par l’architecte Paul Guadet. L’habitat y est très serré, laissant néanmoins la place à une multitude d’arrière-cours et leurs somptueux escaliers à cage ouverte, une des spécificités de Besançon, dont la plus célèbre est celle de l’Hôtel de Champagney. Cela est valable pour une ville, un pays, un continent et même pour une … Besançon est l'un des onze pôles nationaux de génie biomédical. Celle-ci est souvent utilisée dans les jeux concours. AR Électronique : oscillateurs ultra-haute stabilité pour la télédiffusion et l'aéronautique ; Photline : Systèmes de modulateurs optiques haut débit (40, Sophysa : valves pour le contrôle de la pression intra-crânienne (traitement de l'hydrocéphalie), Statice : Société de Recherches sous contrat en microtechniques fondée par les anciens responsables de la R&D de. En partant de 2009 et jusqu'à 2013, ce ratio augmente de façon continue de 834 € à 993 € par habitant, l'annuité de la dette pour un montant de 15 415 000 €, soit 127 € par habitant, ratio inférieur de 12 % à la valeur moyenne pour les communes de la même strate (144 € par habitant). Des efforts ont été entrepris d’un point de vue environnemental puisqu'un quart des bus roulent au gaz naturel, soit 59 véhicules. Pour la période allant de 2009 à 2013, ce ratio augmente de façon continue de 101 € à 127 € par habitant, Lycée professionnel Association Franc-Comtoise Formation Coiffure, Lycée professionnel Cours Hôtelier de Besançon, Lycée professionnel École de Coiffure Cordier, Lycée professionnel École des Métiers Artistiques. La ville compte alors de 8 000 à 9 000 habitants en 1518, population qui serait passée entre 11 000 et 12 000 habitants en 1608[A 5]. La tour de la Pelote, située quai de Strasbourg, fut construite en 1546 par le gouvernement communal sur ordre de Charles Quint. La caserne Ruty[C 3], anciennement caserne Saint-Paul, est composée de quatre pavillons entourant une cour servant de place d'Armes et datant des XVIIIe et XIXe siècles. Cet article décrit les principaux quartiers de Besançon (au total 14) ainsi que les secteurs de ces derniers (environ une centaine, mais quelques dizaines seront mentionnés). Trois autres stades se trouvent sur la commune, le stade de Rosemont, le stade des Orchamps et le stade Henri Joran dans le quartier de Velotte. De 843 à 869, le diocèse de Besançon est rattaché à la Francie médiane, puis à la Lotharingie, puis, à la mort de Lothaire II, devient possession de Charles le Chauve en vertu de la signature du traité de Meerssen (870) et est donc intégré au royaume de France jusqu'en 879[A 3]. Le musée du Temps, inauguré en juin 2002, était anciennement le musée d'histoire de la Ville. La plupart de ces quartiers connaissent à la fin du XXe siècle et au début du XXIe siècle des opérations de démolition-reconstruction et de réhabilitation importantes. En 1582, la municipalité décida en effet d'agrandir l'hôtel de ville pour y établir son tribunal et sa chapelle. Besançon Square Habitat SARL Immeubles en Franche-Comté au capital social de 87000 euros 26 rue de la république 25000 Besançon - France SIREN 722 820 107, SIRET 00067, RCS BESANCON Cette configuration amène parfois à faire la comparaison avec le site de la ville de Rome qui est également dominée par sept collines. Cette crise est d'abord symbolisée par la célèbre affaire Lip[B 33] qui marquera durablement l'histoire de la ville. Toute la région bénéficie des faveurs de Charles Quint et Besançon devient la cinquième ville impériale et s'embellit de monuments, en particulier le palais Granvelle et l'hôtel de ville dont la façade est ornée d'une statue de Charles Quint. On peut citer toutefois parmi les activités industrielles significatives de Besançon : Au 1er janvier 2012, Besançon comptabilisait 451 établissements industriels, dont 368 pour l'industrie manufacturière. Le gentilé est un ethnonyme ou nom ethnique si vous préférez, que l’on donne aux habitants d’un lieu géographique. Sous la Troisième République, Besançon connaît une relative stagnation, sa population oscillant autour de 55 000 habitants pendant plusieurs décennies. L'essor démographique est particulièrement vif, la ville doublant sa population en à peine plus de 20 ans (de 63 508 habitants en 1946 à 113 220 habitants en 1968), et particulièrement entre 1954 et 1962 où sa progression de 38,5 % n'est dépassée que par les villes de Grenoble et de Caen[B 25]. L'armée tient également une place importante puisque la garnison de Besançon demeure aujourd'hui l'une des plus importantes de France, avec près de 1 650 militaires et 400 personnels civils de l'Armée de terre[131]. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Avec 188 édifices protégés au titre des monuments historiques en 2011, Besançon arrive en douzième position des communes comptant le plus de monuments classés. Ainsi, la grande grève de l'usine textile Rhodiaceta en 1967[108], préfigurant les événements de mai 68, la célèbre affaire Lip en 1973, du nom de cette entreprise horlogère déclarée en faillite qui fut à l'origine d'une lutte sociale d'un nouveau genre débouchant sur une expérience originale d'autogestion, ou encore les délocalisations des entreprises horlogère Kelton Timex (Fralsen) et textile Weil. Besançon possède un grand réseau de médiathèques[E 10] accessible aux adultes comme aux enfants. Le centre ancien constitue un ensemble architectural homogène et dense constitué de vieux immeubles d’habitation et d’édifices publics bien préservés. Le savoir-faire horloger, vieux de plus de deux siècles, est mis en valeur pour se reconvertir avec succès dans les branches des microtechniques, de la mécanique de précision et des nanotechnologies au niveau européen et dans le domaine spécifique du temps-fréquence à l'échelle mondiale. Elle met en relation des structures économiques, scolaires et sportives, des artistes… Enfin, elle apporte son aide afin de permettre aux personnes intéressées de suivre des stages à l’étranger. Yves Jeannin, « Le peuple christianisé à la recherche de "ses martyrs" : le cas de Besançon », Mélanges Pierre Lévêque, Besançon, 1992, Digital Surf reçoit le Trophée de l'Entreprise Exportatrice Innovante, sur la revue, La ville possède la totalité de ce fort situé en très grande partie sur la commune de, le site du Cinéma Mégarama École-Valentin, Institut national supérieur du professorat et de l'éducation, centre régional de documentation pédagogique, musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon, Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi, communauté de communes du Grand Pontarlier, Élections municipales de 2020 dans le Doubs, Institut supérieur d'ingénieurs de Franche-Comté, École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques, Institut supérieur des beaux-arts de Besançon Franche-Comté, communauté d'universités et établissements, centre hospitalier régional universitaire de Besançon, Festival international de musique de Besançon Franche-Comté, Jazz et musique improvisée en Franche-Comté, centre hospitalier régional universitaire, chapelle du Refuge de l'Hôpital Saint-Jacques, technopole microtechnique et scientifique, communes comptant le plus de monuments classés, musée de la Résistance et de la Déportation, Musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon, musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon, conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, fonds régional d'art contemporain de Franche-Comté, cgi.lefigaro.fr/cgi/perm/archives/find?url=http://newportal.cedrom-sni.com, Patrimoine ornemental et commémoratif de Besançon, Site officiel de l'office de tourisme et des congrès, Le patrimoine architectural et mobilier de Besançon, Mémoire vive patrimoine numérisé de Besançon, Direction régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement, Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, École des hautes études en sciences sociales, L'histoire de l'Olympique de Besançon...de 1904 à aujourd'hui, Académie de football des Orchamps Besançon site de l'académie, Fiche de Radio Campus Besançon sur SchooP, Les saints Ferjeux et Ferréol sur le site officiel du diocèse de Besançon, La Réforme à Besançon et à la Chapelle des Buis sur le site officiel du BVV, L’Église St François : un bâtiment qui ne paie pas de mine, sur Planoisereflexions, Journal du 11 août 2010 de France Bleu Besançon, à propos du jeûne du Ramadan en France et à Besançon, Les coloniaux dans l’histoire militaire du nord-est de la France (, Le député de Besançon et l’armée indigène en 1915 sur le BVV de novembre 2006, Islam et Bouddhisme à Besançon sur Migrations.Besançon.fr, Inauguration de la mosquée Al-Fath sur le site officiel du journal de la Passerelle, La mosquée de Fontaine-Écu sur le site officiel de l'Union des Organisations Islamiques de France, Histoire des Juifs à Besançon sur Viejuive.com, Photline Technologies dans de nouveaux bâtiments sur, Les 15 patrons les plus influents, Charles Naly, l'homme clef du pôle de compétitivité sur, Peintures de la cathédrale Saint-Jean de Besançon, Musée de l'église Sainte-Madeleine de Besançon, Musée de la Résistance et de la Déportation, Conservatoire à rayonnement régional de Besançon, Institut supérieur des beaux-arts de Besançon, Départements français dont la préfecture n'est pas la ville la plus peuplée, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Besançon&oldid=177732820, Ville-étape du Tour de France dans le Doubs, Pages avec des arguments non numériques dans formatnum, Page avec coordonnées similaires sur Wikidata, Article avec modèle Infobox Commune de France, Catégorie Commons avec lien local différent sur Wikidata, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Page pointant vers des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Page pointant vers des bases relatives à la géographie, Portail:Bourgogne-Franche-Comté/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Marie-Laure Dalphin et Philippe Gonon (Union de la droite), Odile Faivre-Petitjean et Alain Loriguet (Union de la droite), Catherine Cuinet et Ludovic Fagaut (Union de la droite), Industries extractives, énergie, eau, gestion des déchets et dépollution, Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac, Fabrication d'équipements électriques, électroniques, informatiques ; fabrication de machines, Fabrication d'autres produits industriels. Durant son règne, la cité est marquée par des troubles entre 172 et 175. Besançon est classée Ville d'Art et d'Histoire depuis le 14 février 1986 et possède des fortifications inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis le 7 juillet 2008, au sein du Réseau des sites majeurs de Vauban[133] créé en 2005 à l'initiative de la ville de Besançon. Cette pierre a été imposée en 1569 afin de mettre un terme aux incendies destructeurs qui sévissaient régulièrement et détruisaient des quartiers entiers.