Elle eut rarement beaucoup à faire de la politique étrangère. Celui-ci percevant, en cas de condamnation, une partie de l'amende, pour indemnisation et récompense de ses efforts pour la justice, certains citoyens font de la délation leur métier, ce sont les sycophantes. Le fonctionnement de la démocratie athénienne a. L'Ecclésia L'Ecclésia est l'assemblée qui réunit tous les citoyens sans condition de richesse. 4.video: Athènes, la vérité sur la démocratie 5. Alexandre le Grand avait mené une coalition des États grecs à la guerre avec l'Empire perse en 336 av. Chaque tribu assure pendant un dixième de l'année (35-36 jours) la prytanie, c'est-à-dire la permanence. L'année -430 marque, avec la guerre du Péloponnese, le début du déclin d'Athènes. En effet, elle rassemble tous les citoyens, sans condition de richesse. 2 EMC2 Fiche n°1 / Quels sont les points communs et les différences dans le fonctionnement du vote des lois entre Athènes au Ve e(5 ) s. avant J-C et en France aujourd’hui? La démocratie athénienne au Ve siècle av. En savoir plus, Herodote.net se développe avec le seul soutien de ses abonnés...En savoir plus, Déposez votre email afin d'être averti des événements relatifs à l'Histoire : expositions, conférences, spectacles etc. Démocratie (la)athénienne. J.-C., la cité athénienne, puissance déchue, est considérablement appauvrie. Ainsi, après 462 av. Ils’agit alors d’une démocratie directe, importante en termeidéologique. Parce que les cités-États (polis en grec) de la Grèce ancienne, et en particulier Athènes, nous ont livré les premiers témoignages de l'élaboration d'un tel régime (700 à 600 ans av. Ils étaient désignés grâce à la plaque que l'on voit ci-contre à gauche. La présidence et la coordination du travail sont assurées par les prytanes. J-C ? Elle permet à n’importe quel citoyen de faire examiner par un tribunal de l’Héliée, le dikastèrion, tout décret ayant été voté par l’Ecclésia ou en cours de proposition par l’Ecclésia. J.-C., la procédure de graphè paranomôn (ἡ γραφή παρανόμων) est une action en illégalité pour la mise en accusation d'un décret ; elle se substitue à la pratique de l'ostracisme utilisée pour la dernière fois l'année précédente. Au Ve siècle avant notre ère, à l'époque de Périclès, la démocratie est radicale et l'Ecclésia vote tout, toute seule. Athènes dut adopter un régime oligarchique protégé par une garnison macédonienne. Éphialtès et Thémistocle travaillèrent de concert pour réduire cette influence au profit de l'Ecclésia, de la Boulê, et des nouveaux tribunaux de l'Héliée. Elle comprend environ 700 magistrats, choisis par élection, désignation, ou par tirage au sort. J.-C. sont apparues en Grèce des aspirations égalitaristes qui permettent d'accoucher de la démocratie à l'époque classique. Résultat : à partir de 355 av. Périclès valorise dans la démocratie la participation des citoyens à la décision. À l'époque, la démocratie se comprend donc comme le pouvoir du peuple assemblé, qui doit assurer l'intérêt général. L’impérialisme démocratique 6.La stèle de la démocratie. De plus, les verdicts sont sans appel et immédiatement exécutoires, on comprend dès lors l'important rôle politique que prennent les tribunaux de l'Héliée. Le tribunal des Éphètes, juges des causes criminelles, compte 51 membres, c'est celui qui a le plus accaparé les prérogatives de l’Aréopage ; il peut siéger en quatre endroits différents selon les types d'affaires : Au cours du temps, l’Héliée a limité le pouvoir de l'Ecclésia. Il s'agit d'un examen de capacité légale : il permet de vérifier que le candidat est bien citoyen, qu'il a bien l'âge minimum et le cens requis, qu'il n'a jamais occupé le poste et qu'il n'est pas frappé d'incapacité juridique. Suite à la défaite finale d'Athènes contre Sparte à Aegos Potamoi, Sparte occupe Athènes et instaure en -404 un régime tyrannique avec les « Trente tyrans Â». Elle va apporter trois principes fondamentaux :isonomia (égalité devant la loi), isegoria (égalité de paroledevant l’assemblée), isokrateia, (égalité des pouvoirs). Ainsi, à titre d'exemple, pour un procès privé, 201 juges siègent normalement, 401 exceptionnellement. L'accusation est toujours, en l'absence d'équivalent à nos « ministères publics Â», une initiative personnelle d'un citoyen. La foule des citoyens prend des décisions qu'on analysera ultérieurement comme particulièrement injustes, un exemple souvent cité étant la condamnation à mort de Socrate[réf. La Boulè siège au Bouleuterion, bâtiment contigu à la Tholos sur l'Agora. C'est ce qu'on a appelé le gouvernement du peuple (du plus grand nombre) par le peuple (par la majorité). Quatre réformateurs ont marqué ce long processus : Dracon, Solon, Pisistrate et Clisthène... [Suite de l'article], Découvrez toutes nos lettres déjà parues. Fonctionnement de la démocratie athénienne. L'Athènes indépendante était une puissance mineure à l'époque hellénistique. J.-C., Périclès modifie la loi et accorde la citoyenneté à la seule condition d'avoir un père citoyen et une mère fille de citoyen, en vue de limiter l'essor du nombre de citoyens du à des mariages mixtes (un citoyen et une métèque, ou encore un cito… Ils sont libres de proposer des amendements sur les projets de loi et leur temps de parole est équitablement réparti. En savoir plus. En 451 av. Il est soumis à tous les aléas, et dans les pires cas, il peut connaître l'esclavage. Une vidéo de classe inversée qui explique rapidement ce qu'est la démocratie athénienne au Ve siècle av. Aussi, ladémocratie athénienne repose sur un tirage au sort des citoyenspour occuper tour à tour l’une ou l’autre des positions (tirage ausort des fonctions publiques pour une rotation équitable). Elle tient son nom de la colline d’Arès où siègent les aréopagites. Tous, quelle que soit leur activité, peuvent prendre la parole et donner leur opinion sur le sujet qui est débattu. Elle a rarement contrôlé toute l'Attique, puisque le Pirée est une excellente base navale, et un des rois hellénistiques habituellement la contrôlait. J.-C., mais ses soldats grecs étaient des otages pour le comportement de leurs États autant que des alliés. Celui-ci hiérarchise dans la République les régimes politiques en plaçant la démocratie juste devant la tyrannie et derrière l'aristocratie, la timocratie, et l'oligarchie. La démocratie à Athènes, une démocratie imparfaite et limitée. Au IVe siècle, le royaume de Macédoine devient une importante puissance et provoque la fin de la démocratie athénienne : Philippe II de Macédoine bat les cités grecques lors de la bataille de Chéronée en 338 avant J.-C. mais les institutions démocratiques athéniennes se maintiennent. La démocratie athénienne est limitée et imparfaite : Seuls, les citoyens (minorité d’habitants) participent au gouvernement; Les citoyens les plus pauvres se désintéressent souvent des séances à l’ecclésia. À Athènes, la Boulê est souvent appelée « Conseil des Cinq-Cents Â», car, à partir des réformes de Clisthène, elle est composée de 500 membres (bouleutes) à raison de cinquante par tribu. La Boulé : c’est une assemblée de 500 citoyens qui, une fois tirés au sort, devenaient membres du Conseil. Mais quand Athènes était indépendante, elle fonctionnait sous sa forme de gouvernement traditionnel. Pour instaurer la démocratie dans la Cité : il fallait un lieu où tous les citoyens se rassemblent pour exposer leurs idées et débattre des questions de société. Si le tribunal juge le décret ou la proposition de décret contraire aux lois, non seulement elle est annulée mais son auteur, et l’épistate dirigeant les débats au moment de son adoption (ou proposition), sont passibles de lourdes sanctions, allant jusqu’à l’atimie. L'Ecclésia se réunit quatre fois par mois (il y a dix mois dans l'année grecque) dans la ville d'Athènes. QCM Le fonctionnement de la démocratie athénienne sous Périclès : Comment la démocratie athénienne s'organisait-elle au Ve siècle av. J.-C. Les autres assemblées sont : -la Boulê : c’est le conseil de 500 citoyens : les Bouleutes préparent les lois et les débats de l’Ecclésia (doivent avoir plus de … 7.Le fonctionnement de la démocratie Athénienne 8.Les limites de la démocratie athénienne Les différents régimes politiques en Grèce Antique La monarchie: Entre 2000…. - Q1: Quelles institutions possédaient un rôle délibératif ? Contrairement à notre démocratie représentative, le régime politique athénien est une démocratie directe, cest-à-dire que les citoyens peuvent participer directement aux décisions dordre public. La réunion annuelle d'ostracophorie s'effectue après celle pendant laquelle les magistrats, bouleutes et héliastes sont tirés au sort pour des mandats d'un an. Après avoir été dirigée par des rois, Athènes met peu à peu en place une nouvelle façon de se gouverner : la démocratie. La démocratie athénienne repose sur les droits politiques octroyés aux citoyens qui ne représentent que 10% de la population de la cité. Si cesprincipes sont bi… les luttes politiques ne se tiennent plus seulement sur la Pnyx, mais aussi devant les Héliastes qui, à l'inverse des ecclésiastes, avaient prêté serment, votaient à bulletin secret, devaient avoir au moins trente ans, et consacraient une journée entière par affaire, alors que l'Ecclésia votait plusieurs décrets en une demi-journée. Pourquoi le grec ? Par un système compliqué et selon l'affaire, on désigne par tirage au sort (sous contrôle d'un magistrat instructeur) un plus ou moins grand nombre d'héliastes pour chaque procès. C'est la reddition de comptes que l'on nomme euthynai. Parmi eux, on trouve donc les 10 stratèges, élus pour un an et rééligibles : à leurs fonctions militaires, puisqu'ils sont chargés du commandement de l'armée, étaient liées de multiples affaires qui leur ont valu une compétence et une autorité grandissantes. En France aujourd’hui A Athènes au Ve (5) s. avant J-C Nom de l’assemblée Ecclésia sur la colline Une lettre pour tous les passionnés d'Histoire, Publié ou mis à jour le : 2020-12-14 13:16:24. À la suite de ses victoires sur les Perses au cours des guerres médiques, Athènes devient la puissance dominante du monde grec durant toute la période du Ve siècle av. Les Athéniens ont alors construitl’Assemblée du Peuple ou l’Ecclésia,où 6 000 citoyens étaient attendus pour échanger. Un premier coup renverse la démocratie au profit d'une éphémère tyrannie en -411, avec le coup d'État des Quatre-Cents. Il se déroule soit devant la Boulé, soit devant l'Héliée[17]. J.-C., après avoir frappé une dizaine de grands hommes politiques athéniens. Elle restait généralement en paix, alliée soit avec la dynastie des Ptolémées, ou plus tard, avec Rome. Malgré des mécanismes limitant les dérives de ce système, celui-ci contribue à diviser la cité et servit d'argument fort au parti aristocratique contre le nouveau régime. Les limites de la démocratie athénienne par Célia Charron Introduction C'est au sixième siècle avant J.-C que la démocratie (ce mot est formé des mots grecs "demos" qui veut dire "le peuple" et "kratos" qui veut dire "pouvoir", donc, "le pouvoir du peuple") arrive à Athènes. Ils doivent exercer leur pouvoir de manière collégiale, aucune magistrature n'étant légalement en état de développer un pouvoir personnel, ce qui est censé éviter le retour à la tyrannie. La démocratie désigne un régime politique où l'ensemble des citoyens participent aux décisions qui concernent la collectivité ou du moins au choix des dirigeants. La graphè paranomôn offre donc à l’Héliée au fil du temps un rôle de co-législateur, partageant le pouvoir législatif avec la Boulê et l’Ecclésia. Nous sommes entre le Véme Et le IVéme Siécle avant Jésus christ,a athennes dans le monde grec.Mais quel est le fonctionnement de la démocratie athénienne ? L’Ecclesia est l'assemblée qui est au cœur de toutes les institutions athéniennes, certainement parce qu’elle est l'organe détenteur de la souveraineté du peuple. À cette Assemblée s’ajoutentd’autres instances: 1. Ses relations avec Athènes étaient déjà tendues quand il retourna à Babylone en 324 av. Après les réformes de Clisthène et les guerres médiques, le pouvoir détenu par l'Aréopage devient donc prépondérant. Avant d'être investis, les hommes tirés au sort devaient passer devant une commission de contrôle qui avait pour mandat de s'assurer que les individus sélectionnés possédaient les compétences nécessaires pour exercer la magistrature pour laquelle ils avaient été désignés[16]. Si le tribunal est appelé pour juger un décret en cours de proposition et qu’il l’a déclaré compatible avec la loi, cela entraînait son adoption sans réexamen par l’Ecclésia. Cette élaboration fut longue et douloureuse. Source: Jimmy Grenier, youtube. Ce tribunal populaire est composé de 6 000 citoyens, toujours âgés de plus de 30 ans et répartis en dix classes de 500 citoyens (1 000 restant en réserve) tirés au sort chaque année pour devenir héliastes[18]. Et accédez à des documents multimédia, exclusifs et surprenants ! Périclès a également réformé le système pour favoriser la participation des plus pauvres ou de ceux vivant le plu… Le principal travail de la Boulè est de recueillir les propositions de loi présentées par les citoyens, puis de préparer les projets de loi pour pouvoir ensuite convoquer l'Ecclésia. Les citoyens ne pouvaient pas, contrairement aux métèques ou aux esclaves, encourir la torture. Ce Les nomothètes sont tirés au sort de la même façon que les membres du tribunal de l'Héliée, elle-même chargée de veiller à la légalité des décrets. Après Périclès, les auteurs contemporains dont les ouvrages nous sont parvenus (les historiens Thucydide puis Xénophon, le comique Aristophane, et plus tard au IVe siècle Platon, critiquent fortement la dérive démagogique de la démocratie athénienne. La Grèce donne naissance à la démocratie vers 600 avant JC. En effet, en 416 av. L’Ecclesia se réunit au moins quatre fois par mois sur la colline de la Pnyx, proche de l’Acropole : le jour de réunion est annoncé par des hérauts (officiers chargés des publications solennelles) qui sillonnent la ville et les campagnes., et l'ordre du jour, décidé par la Boulé, est présent… Les liens qu'entretient cette cité avec ses alliés sont don… L'invention de la démocratie dans la Grèce antique La démocratie a été inventée dans la Grèce du v e siècle av. J.-C., maintenaient les institutions traditionnelles formellement. Athènes est généralement présentée comme le lieu de naissance de la démocratie directe, du Ve siècle av J.C à -338 et la conquête de la cité par Philippe de Macédoine, le père d’Alexandre. Ceux-ci suppriment l'Héliée, restaurent les prérogatives passées de l'Aréopage, et relèguent l'Ecclésia à un simple rôle consultatif, s'assurant eux-mêmes les rênes du pouvoir. Le mot vient du grec dêmos (qui désigne le peuple, c'est-à-dire l'ensemble des citoyens riches et pauvres), et arkein, commander. Chaque semaine, un contrepoint historique de l'actualité, anniversaires, récits, devinettes : Gratuit et vous pouvez vous désabonner à tout moment. J.-C., à l'époque de Démosthène, l'Ecclésia ne vote plus que les décrets. Cette crise va finalement déboucher sur la naissance de la démocratie athénienne. La Démocratie directe suppose Il n'est donc pas étonnant que la critique intellectuelle de la démocratie apparaisse sous une forme particulièrement sévère, chez le principal disciple de Socrate : Platon. Le dernier calife s'est vu retirer son titre et ses fonctions par les députés turcs en 1924. Elle nécessite la présence de 6 000 membres, c'est le fameux quorum de 6 000. Expliquer en quoi les femmes sont indispensables au fonctionnement de la société athénienne. Plan de la ville d'Athènes. La Boulè (orthographiée parfois Boulê) est le nom générique des conseils dans différents régimes grecs. La dokimasia est l'examen préliminaire que subissent les futurs magistrats pour limiter les effets malheureux du tirage au sort. De fait, le fonctionnement de la démocratie athénienne, où les débats sont extrêmement importants, permet aux meilleurs orateurs de séduire la foule par la force de leur logos (discours). Les magistrats et les ambassadeurs sont contrôlés à la fin de leur mandat. Pour ce faire, on mettait les noms de tous les volontaires dans les cases et on ajoutait des fèves (blanches et noires) dans un autre compartiment (qui a été arraché), puis on tirait au sort un nom et une fève : si la fève était blanche, le citoyen était héliaste et si la fève était noire, il ne l'était pas, et on recommençait pour en avoir jusqu'à 500. Cette pratique disparaîtra en 417 av. La misthophorie fut une décision importante du stratège Périclès pour développer la démocratie athénienne à partir du milieu du Ve s. av. Périclès aurait par exemple poussé les Athéniens dans la guerre du Péloponnèse afin d’éviter un procès pour mauvaise gestion des fonds publics. 1. b. J.-C.. Après sa mort (323 av. Mais ils encouraient plusieurs peines judiciaires en cas d’infraction à la loi, ou des sanctions inhérentes aux institutions démocratiques : Globalement, les citoyens étaient beaucoup mieux protégés par la loi que les non-citoyens ; en général le meurtre d'un citoyen était puni de la peine de mort tandis que le meurtre d'un métèque entraînait le bannissement. Même les gouverneurs, comme Démétrios de Phalère qui gouverna Athènes pour le compte de Cassandre entre 317 et 307 av. Pour les procès publics, ils sont 501, 1 001, voire 1 501 juges. De même, les principales institutions politiques assurent une participation équitable à la gouvernance de la cité, notamment en octroyant une grande place au tirage au sort et, par conséquent, à lintervention des dieux lors de la nomination aux charges publiques. Ce sont les magistrats les plus importants de la démocratie. Toutefois, un renouveau de l'élan démocratique souffle sur la cité, l'extension du misthos (jusqu'alors réservé aux héliastes et bouleutes) aux citoyens se rendant à l'Ecclésia, provoque un afflux d'urbains de tous milieux (nobles, petits et grands commerçants, potiers, et dockers) dans l'assemblée, dont la souveraineté ne sera plus remise en cause. Nous allons voir dans un premier Temps Des citoyens peu nombreux,dans un deuxiéme temps des citoyens qui gérent les affaires de la citée puis enfin dans un troisiéme temps les caractéristiques de la démocratie athénienne. La magistrature est une institution de la démocratie athénienne. Elle s'étira sur un siècle et demi et se conclut au début du Ve siècle, à la veille des guerres médiques, à Athènes, par des règles constitutionnelles partageant le pouvoir entre tous les citoyens libres, aristocrates et travailleurs. L'immense majorité de la population est exclus de la Citoyenneté ( 40 000 Citoyen sur 350 000 habitants ). Une fois votée, la loi est exposée au public sur l'Agora. Il est formé d'anciens archontes, c’est-à-dire d'anciens nobles riches et puissants avant qu'ils ne fussent tirés au sort. Dans l'Athènes du Ve siècle avant J.-C., il ne suffisait pas de naître de … J.-C.? Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bien que l'accès à la citoyenneté y soit limité, la démocratie athénienne antique et son régime politique fait figure de modèle. Ceci a abouti à un certain nombre de périodes au cours desquelles une force extérieure a commandé Athènes[22]. Le jour de réunion est annoncé par des hérauts qui sillonnent la ville et les campagnes. γορία, isegoria), exercer son pouvoir d'amendement et proposer une motion. La citoyenneté s’acquiert… et se perd Comment devient-on citoyen ? Quiz Démocratie athénienne : - Q1: La démocratie d'Athènes est-elle égalitaire ? En échange de ces droits politiques, les citoyens doivent défendre militairement la cité. L'accusé, encore en état de souillure et interdit de séjour, est alors placé sur une embarcation au large d'où il présente sa défense aux juges. L'Aréopage est une institution politique, précédant l'avènement de la démocratie et aux origines mythiques, qui eut pour but premier de « conserver les lois Â», c’est-à-dire de veiller au respect de la constitution, et ayant à cette fin des pouvoirs judiciaires très étendus. Inventée par les Athéniens en même temps que le régime politique qui porte ce nom, elle apparaît en 510 avant J.-C., lorsque la cité d'Athènes renverse ses tyrans. Solon et Clisthène, pères de la démocratie à Athènes. La désastreuse et longue lutte contre Sparte conjuguée à une épidémie de fièvre typhoïde, fatale pour Périclès en -429, ne sont que les premiers facteurs qui au final conduiront à leur perte l'empire athénien et la cité désormais démoralisée et soumise aux démagogues. L'ordre du jour, décidé par la Boulè (voir ci-dessous), est présenté à l'avance. La démocratie désigne un régime politique où l'ensemble des citoyens participent aux décisions qui concernent la collectivité ou du moins au choix des dirigeants. nécessaire]. Ils préparaient les séances de l’Ecclésia où les grandes questions de … En échange de cette participation politique, le citoyen a comme mission de défendre la cité. Ce vote est appelé l'ostracisme dont le nom vient du morceau de céramique (l'ostracon) sur lequel est inscrit le nom de la personne dont on demande le bannissement. C’est le propre de la démocratie directe. J.-C.). Son emplacement, hors de l’Agora qui est le cœur de la cité, a une forte symbolique : le crime n'a, littéralement, pas le droit de cité. Les bouleutes sont tirés au sort parmi des listes dressées par chaque dème de citoyens volontaires âgés de plus de trente ans et renouvelés chaque année : l'absence de toute qualification autre que d'âge empêche que la fonction soit l'objet d'une compétition ; un citoyen ne peut être bouleute au maximum que deux fois non successives, ce qui exclut la possibilité d'y faire carrière.