C’est ainsi qu’on en arriva au terrible affrontement de 1936. Ce fut aussi le cas pour les députés de droite pourchassés en zone républicaine et dont 24 sont exécutés. La guerre d'Espagne eut pour cause indirecte le climat politique dans lequel vivait le pays. Le ministre de la Guerre déplace les généraux soupçonnés de conspiration : Emilio Mola est muté à Pampelune, Franco aux îles Canaries et Goded, aux îles Baléares. La constitution, en 1933, d’un nouveau parti réunissant la Phalange de José Antonio Primo de Rivera, fils du dictateur, et les Juntes offensives national-syndicalistes (J.O.N.S.) Vous avez vécu la guerre d’Espagne! 24 juillet : Dernière grande offensiverépublicaine sur l’Ebre. Le Gouvernement Giral, le 20 juillet 1936, demande à la France l’envoi  immédiat d’un armement dont la République espagnole a un besoin urgent.  Le chef du gouvernement français, le socialiste Léon Blum de tout cœur avec les Républicains, répond d’abord positivement : un accord se fait sur la livraison du matériel demandé. 1936-1939 : les interventions étrangères dans la guerre civile espagnole . Le jour était très bien choisi. Le 17 juillet 1936, la garnison espagnole de Melilla se soulève contre le gouvernement républicain, sous le commandement du général Franco. Le régime de Mussolini fut le plus grand soutien au franquistes. La vérification e-mail a échoué, veuillez réessayer. Le 26 avril 1937, jour de marché, un raid aérien de 50 appareils de la Légion Condor bombardent la ville et sa population civile. Car c’est dans la mesure où le pronunciamiento échoue dans les parties vitales de la nation, qu’il va signifier révolution et guerre civile. En partenariat avec RetroNews le site de presse de la BnF. La non-intervention est le nom donné à la politique de la France et du Royaume-Uni pendant la Guerre d’Espagne. Formation du gouvernement de José Giral, avec des représentants de la gauche modérée. Dans les deux camps, on a pu parler d’un million de morts (chiffre énorme pour un pays de 26 millions d’habitants), mais ce chiffre est largement considéré comme exagéré. Certain de ces civils participent aux combats et en sont plus souvent encore victimes, pendant mais aussi après la fin de la guerre «fratricide».. Dans la zone nationaliste, c’était également une coalition qui soutenait les généraux. http://www.la-guerre-d-espagne.net/ Ces trois extraits de manuels scolaires espagnols – publiés en 1972 (trois ans avant la mort de Franco), en 1978 et en 2010 – montrent comment l’analyse des causes de la guerre civile évolue selon les régimes politiques. Dans Requiem pour un paysan espagnol (paru en 1953, mais qui se situe pendant la République espagnole), de l’écrivain espagnol en exil Ramon Sender, le jeune maire d’un village aragonais est abattu par des miliciens, avec la complicité du prêtre. Les destinations ont été variées, mais c’est la France qui a été la plus choisie, les trois autres grands pays d’exil ou de refuge étant le Royaume-Uni, le Mexique et l’URSS. Dans son petit village andalou, fracturé par la guerre civile et les haines recuites, tout se sait. Les piliers de ce régime étaient l’Armée, le Parti unique et l’Église catholique. La guerre civile espagnole (juillet 1936-mars 1939) fut sans aucun doute l'un des événements majeurs du xx e siècle. L’Espagne a commémoré la semaine dernière l’anniversaire de la guerre meurtrière du siècle passé, connue sous le nom de Guerre civile espagnole. https://histoiredespagne.wordpress.com/2011/07/28/la-guerre-civile-2/, Sitographie thématique – La Petite Espagne de la plaine saint denis, Follow Histoire de l'Espagne on WordPress.com, Absolutisme et libéralisme (1808 - 1868), 2 Absolutisme et libéralisme (1808-1868), 5 La Dictature de Primo de Rivera (1923-1930), Cahiers de civilisation espagnole contemporaine, Réduction des fronts encerclés : l’offensive au Nord, La bataille de l’Ebre et la chute de la Catalogne. Ce seront ainsi des dizaines de milliers de victimes qui seront exécutées sommairement. La guerre civile espagnole (1936-1939) s’est caractérisée par deux phénomènes remarquables faisant de ce conflit un épisode singulier de l’histoire mondiale. Octobre :Retrait des Brigades Internationales. Le reste de l’Espagne est enlevé dans le mois, les derniers combats ayant eu lieu à Alicante. Voyage en Espagne, de l'Andalousie à la Catalogne. Les conjurés de juillet n’étaient d’accord que sur un point : il fallait supprimer le régime parlementaire. La rébellion s’étend dans plusieurs régions de la péninsule ibérique. Les causes : 14 avril 1931 proclamation de la république. L’appartenance sociale ou politique suffit la plupart du temps dans l’acte d’accusation pour justifier une exécution. 6 novembre : Début de l’offensive nationaliste sur Madrid. Le camp républicainse composait quant à lui de différentes forces unies contre le front nationalist… 8 mars : Bataille deGuadalajara, défense desforces italiennes dans le secteur de Madrid (8-18 mars). Il s’agit d’une force d’élite, essentiellement composée d’aviateurs, d’artilleurs et, en petit nombre, de tankistes. 5 mars : Putsch intra-républicain du colonel Casado à Madrid (5-10 mars). Ce n'est qu'à la mort de celui-ci que le pays a connu une transition démocratique. En octobre, Franco doit faire un choix stratégique : aux portes de la capitale, il préfère détourner ses troupes au sud, vers Tolède pour aller sauver les insurgés assiégés dans l’Alcazar. Hé bien je suis heureux de voir que peu à peu des personnes s’intéressent à ce sujet et se manifestent positivement sur le blog. Je l’ai surnommé sans couille, car ne pas avoir d’honneur pour ses semblables ses pas digne d’un homme avec valeur. Août : Nouvelle crise politique républicaine: le troisième gouvernement Negrin. 8 janvier : Prise de Teruel par les républicains. De plus, les nationalistes disposent des troupes les plus aguerries : les Maures et les « Tercios » de la Bandéra (Légion étrangère espagnole). et poussé par les éléments beaucoup plus actifs de la F.A.I. Le gouvernement républicain tente une conciliation avec les militaires. Merci pour votre inscription.Heureux de vous compter parmi nos lecteurs ! À l’exception des Britanniques qui font respecter l’embargo avec grand soin sur l’Atlantique, l’Allemagne nazie et le gouvernement de l’Italien Mussolini commencent rapidement leurs livraisons aux nationalistes. Mussolini a aussi des intérêts économiques (des armes italiennes sont vendues aux nationalistes) et stratégiques (utopie d’une mainmise sur la Méditerranée, qui passerait notamment par l’annexion des îles Baléares espagnoles). Les républicains sont quant à eux progressivement équipés d’armes soviétiques, mais l’approvisionnement pose problème en raison du blocus maritime des puissances européennes, plus relâché du côté nationaliste. A lire : pour qui sonne le glas, Hemingway. En mai 1937, les deux camps s’opposèrent violemment à Barcelone. La Guerre Civile espagnole ou guerre d’Espagne (1936-1939) marqua profondément l’histoire espagnole, mais aussi l’histoire européenne. Accompagné de sanglante manifestation anticléricalisme. Quel est le régime mis en place à la fin de la guerre ? Jean Moulin prend une part active à cette assistance. Cette guerre civile fut également le théâtre des prémices de la Seconde Guerre mondiale, les futurs belligérants européens commençant à s’y affronter plus ou moins directement : l’Allemagne d’Hitler et l’Italie de Mussolini apportèrent leur soutien à Franco, tandis que l’Union soviétique de Staline vendit des armes aux républicains (tout en cherchant la prise de pouvoir au sein de la République). Si certains de ces déplacements se sont faits à l’intérieur de l’Espagne, la guerre a surtout conduit des Espagnols à quitter leur pays, souvent de manière provisoire, parfois de manière définitive. Merci de nous faire partager vos connaissances sur la guerre d’espagne. Ce fut le cas par exemple pour les officiers de la garnison de Lérida, les officiers de la base navale de Minorque et ceux de Carthagène. Ils se dénommaient eux-mêmes nacionales (« nationaux »), tandis que leurs opposants les appelaient fascistas(fascistes) ou facciosos (« factieux ») ; quand le général Franco prit leur tête, on se mit à les désigner également sous le nom de « franquistes ». Les chiffres suivants sont donc des estimations à prendre avec précautions : La seule bataille de l’Èbre aurait fait près de 60 000 victimes. Alliée avec l’Angleterre, du fait de 1914 ou les Anglais contribuèrent fortement et en payèrent le prix fort, je pense que compte tenu des deux paramètres, Léon Blum ne s’engagea pas plus que le peu qu’il fit, car il n’était pas du tout évident qu’il fut compris ou suivi sur un engagement plus fort côté Français. 26 mars : Avance finale des troupes franquistes :reddition des armées républicaines, chute de Madrid. Intéressé par ce que vous venez de lire ? Elle durera trois ans et fera environ 400.000 morts, jusqu'à la victoire, en 1939, des nationalistes menés par Franco. Après une semaine de batailles de rues et des centaines de morts, la Généralité impose son autorité, avec l’aide du gouvernement central qui achemine aussitôt de troupes vers Barcelone. C’est pourquoi, le choix est fait d’appliquer une politique de « non-intervention », seule solution permettant d’associer les Britanniques au règlement du conflit. Les prêtres et les religieuses sont parmi les autres principales victimes de ces massacres, notamment en Catalogne. Le conflit qu'en France on appelle « guerre d'Espagne» est tout simplement au sud des Pyrénées, «la guerre civile ». Ceux qui ont pu y échapper se trouvaient en zone nationaliste, ou avaient pu fuir, se cacher ou bénéficier de protections. Je regrette juste que vous ne parliez pas de l’après Franco, comment le pouvoir s’est renversé. Et si le communisme ne comptait que peu de militants, toute une fraction du parti socialiste et de l’U.G.T., menée par Largo Caballero, n’était plus disposée à se contenter de simples réformes. Les avions italiens se révèlent décisifs lors des premiers jours du conflit, en permettant aux troupes franquistes de franchir le détroit de Gibraltar. Après les accords de Munich (septembre 1938), l’aide soviétique décroît rapidement. Mais le coup d’État échoue, en ce sens que l’armée ne reconstitue les pouvoirs que sur une partie restreinte du territoire ; ailleurs la population la désarme, et le gouvernement ne s’avoue pas vaincu, malgré la destruction de l’instrument militaire. Sophie d’Act’en Ciel. Certain de ces civils participent aux combats et en sont plus souvent encore victimes, pendant mais aussi après la fin de la guerre «fratricide».. Les forces en présence sont équilibrées au commencement du conflit. Concernant le Monsieur qui est passé à la télé avec Hollande en donnant les propos que nous en avons rien à foutre! Dans la capitale, le coup d’État anti-communiste de Casado démobilise la résistance : Madrid est tombé avec peu de combats. 18 – 19 août : Federico Garcia Lorca est fusillé par des antirépublicains, à Grenade. Autour de la capitale, plusieurs opérations ont lieu en février et mars 1937, en particulier la bataille du Jarama et la bataille de Guadalajara. Elles culminent avec la victoire électorale du Front Populaire le 16 févri… André Malraux, L’Espoir, 1937. L’aide russe commence à arriver en Espagne à la fin du mois d’octobre 1936, suite à une demande pressante du nouveau chef du gouvernement de Madrid, Largo Caballero. Une guerre civile est une guerre qui se déroule à l'intérieur d'un pays. La dictature instaurée par Franco après la guerre civile en Espagne a duré 36 ans. La guerre civile espagnole Emmanuel Gagnepain GPRL Orléans-Tours Phases principales de la guerre à appréhender avec des (cartes) (voir ci après) La guerre d’Espagne voit la collaboraBon entre régimes totalitaires et autoritaires, plus les parBsans dans les … Les troupes marocaines progressent vers le nord, en attaquant durement les villes et villages rencontrés. Georges Bernanos, Les Grands Cimetières sous la … L’échec électoral de la CEDA aux élections de février 1936 a discrédité Gil Robles au bénéfice des partisans du coup d’État et dès le lendemain des élections des complots militaires se forment. Le camp nationaliste fut constitué par des rebelles opposés au pouvoir légal. Les effectifs estimés seraient de 30.000 à 35.000 hommes. Ceux-ci essaient encore d’attaquer lors de la bataille de l’Èbre (à partir du 25 juillet 1938) mais c’est un nouvel échec : les républicains sont contraints de repasser l’Èbre au prix de pertes importantes. Maman, a beaucoup souffert de la faim, l’aînée de quatre autres enfants, ils mourraient de faim, et c’est elle seule, qui la deuxième année d’incarcération de son papa, qui devait aller le voir tous les quinze jours pour lui apporter des vêtements propres, un jour elle apprendra qu’elle n’aura plus à aller voir son papa, fusillé le 5 mars…elle avait 12 ans…elle ne se remit jamais de celà, de plus mon grand père , se trouve dans une fosse commune , sans noms, oubliée de tous, derrière une murette…je fais des recherches sur mon grand père, et j’ai trouvé beaucoup de choses sur lui, c’était un brave homme, républicain, et très impliqué politiquement,il faisait des discours, et malheureusement, il fût assasiné pour ces raisons, comme traitre à la patrie..j’ai récemment découvers récemment, dans un livre , quatre photos de lui..Maman se sera battue toute sa vie ,pour avoir des dossiers sur son père, on lui mentira , on lui cachera ces fameux dossiers, avec les photos qu’aujourd’hui ,moi petite fille de ce grand père je détiens…Maman est morte en 1999 , et quel jour? Elle oppose, au moins, deux parties de la population de ce pays. Le putsch touche l’ensemble de la métropole dès le lendemain. Le peuple, d’autre part, ce n’est plus une foule vague : partis, syndicats font des cadres aux combattants populaires dès que le pouvoir accepte de s’appuyer sur eux. De toute façon, c’est toujours le même principe qu’appliquent les républicains « Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose » (Voltaire). Au sommaire : il y a 80 ans, la guerre civile en Espagne poussait un demi-million de ses ressortissants à fuir vers la France. 18 novembre : Reconnaissance officielle du gouvernement nationaliste par l’Italie et l’Allemagne. Cette situation contribue à affaiblir progressivement le camp républicain. Lorsque les nationalistes atteignent Madrid en novembre 1936, la défense est acharnée : chaque rue est défendue (avec le célèbre slogan de La Pasionaria, « ¡No pasarán! Très bon document, le gouvernement français ne pouvait pas savoir qu’il y aurait une deuxième guerre mondiale. Totalement d’accord je l’ai vécue moi même et c’était exactement comme ils le disent. De 1936 à 1938, les Brigades internationales soutiennent les … La guerre civile espagnole Emmanuel Gagnepain GPRL Orléans-Tours Phases principales de la guerre à appréhender avec des (cartes) (voir ci après) La guerre d’Espagne voit la collaboraBon entre régimes totalitaires et autoritaires, plus les parBsans dans les … Bonjour, je suis la fille d’une maman qui a vécu à Melilla durant la guerre civile espagnole, elle était présente le 18 juillet 1936 ,là ou tout à commencé, son papa, mon grand père, fût emprisonné durant deux ans, dans deux prisons, l’une à TAUIMA, et l’autre au sinistre fort connu sous le nom de ROSTROGORDO à Melilla, mon grand père fut fusillé, le 5 mars 1938, après un jugement expéditif, il était avocat militaire, et aussi secrétaire du juge, à la légion bandera del tercio. La Constitution de 1978 bafouée. Envisager la guerre civile sous l'angle du changement social, c'est ramener les formes de la violence armée (répression, guérillas, guerre de tranchées) au rang d'aspects de l'événement, qui, loin d'être secondaires, ne déterminent pourtant pas sa nature. Quand l’insurrection éclate, le gouvernement républicain se trouve paralysé. La conséquence immédiate sera le ralliement de nombreux centristes catholiques aux militaires insurgés. L’armée franquiste était dépendante du pétrole fourni par des compagnies pétrolières américaines. Les problèmes majeurs, pour les républicains, se posent du côté de l’organisation. La Guerre Civile Espagnole oppose les républicains, qui soutiennent la Seconde République instaurée en 1931, aux nationalistes, ou franquistes, qui soutiennent le coup d'Etat du Général Franco. En 1930, le roi d’Espagne Alphonse XIII se débarrasse du dictateur Primo de Rivera, au pouvoir depuis le coup d’état militaire de 1923. Mais la guerre a également été marquée par des tueries en dehors des combats à proprement parler. 30 juillet : Arrivée en Espagne des premiers avions italiens et allemands qui participeront au transport des troupes nationalistes au-dessus du détroit de Gibraltar depuis le Maroc. Trois colonnes se forment pour essayer de reconquérir du terrain sur les territoires nationalistes ; la plus célèbre est sans doute la « colonne Durruti », du nom de son commandant, Buenaventura Durruti. Brièvement dans le cas présent en m’en tenant à son commentaire qui est juste, au demeurant du fait de la guerre de 1914 et de ses conséquences, il me parait utile de rappeler aussi qu’en 1936 bien que le front populaire eut remporté les élections, la France était quand même très partagée à plus ou moins 50/50 avec une extrême droite forte. L'un des plus célèbres tableaux de Pablo Picasso. Le ton diffère selon les uns et les autres . Avec des SI on pourrait mettre Paris en bouteille. Mes parents sont devenus plus Français que beaucoup de Français dits de souche et m’ont transmis l’amour des deux grandes nations que sont la France et l’Espagne et par dessus tout les deux cultures dont j’ai eu la chance d’hériter et dont je suis très fier. Pendant la IIe République, l’exaspération de tous les conflits, entre possédants et prolétaires, entre catholiques et anticléricaux, entre centralistes et régionalistes rendait problématique le fonctionnement d’une véritable démocratie faute d’une base solide et, par contre, ouvrait la voie soit d’une révolution soit d’une  dictature militaire. C’est dans ce contexte que Léon Blum propose le pacte de non-intervention, signé par la quasi-totalité des pays européens. Durant trois ans, les Nationalistes, partisans du coup d’Etat de juillet 1936, se sont battus contre les Républicains, partisans de la Seconde République espagnole. Ce mouvement est réprimé dans le sang par le gouvernement, et on dénombre plus de 1.000 tués. Le général Francisco Franco prend la tête de la junte militaire. 4 août : Avance de l’armée d’Afrique partie de Séville. La CNT doit renoncer à sa position dominante et le POUM est mis hors la loi. 100 000 à 285 000 soldats morts au combat (pertes militaires directes), 10 000 à 150 000 civils morts des bombardements, 40 000 à 200 000 exécutions en zone nationaliste, 20 000 à 86 000 exécutions en zone républicaine, 30 000 à 200 000 exécutions par le gouvernement franquiste entre 1939 et 1943. Elle vit en particulier les premiers bombardements militaires sur les civils, perpétrés par l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste, alliés de Franco, l’élimination du POUM antistalinien par le NKVD et l’assassinat de plusieurs responsables POUMistes et anarchistes par le Parti communiste espagnol, des massacres spontanés de suspects, d’hommes d’Église ou de membres des classes moyennes et dirigeantes par des anarchistes et des communistes dans les mois qui suivirent la sédition militaire, tandis que le nouvel État nationaliste se construisait à travers la terreur et l’épuration systématiques. Je dois faire un exposé dessus. En avril 1937, Franco réussit à associer carlistes et phalangistes dans un parti unique –Phalange espagnole traditionnaliste et des Juntes d’offensive national-syndicaliste (FET de las JONS)–, dont lui-même prend la présidence. En effet, il s’agit d’une armée populaire créée de toutes pièces, et n’obéissant pas au gouvernement, car basée sur l’idée d’une défense populaire assurée par chaque citoyen, sans commandement centralisé. Durant plusieurs décennies, les conflits sociaux, économiques et politiques ont peu à peu sapé le pouvoir du gouvernement. Les putschistes sont rejoints par les garnisons de Salamanque, Ségovie, Cáceres, Oviedo, Saragosse et de la Galice. Les tensions entre les différents partis politiques La cause carliste est ranimée par la politique anticléricale de la Seconde République espagnole. 3) La guerre civile (1936-1939) La Guerre débute suite à l’assassinat du monarchiste Sotelo, en juillet 1936, qui donne le signal à la rébellion préparée au M aroc espagnol par les généraux Franco et Sanjurjo avec l’appui de l’Italie. 18 mars : Les nationalistes encerclés à Guadalajara. Merci de me répondre. La guerre civile espagnole, souvent considérée comme le prologue de la seconde guerre mondiale, a opposé, de juillet 1936 à avril 1939, le gouvernement républicain espagnol du Frente Popular élu en 1936 à une insurrection militaire et nationaliste dirigée par Francisco Franco, bénéficiant de l’aide — déterminante — d’Adolf Hitler et de Benito Mussolini. À Séville, des travailleurs désarmés tentent en vain de s’opposer au soulèvement, dirigé par Queipo de Llano ; le gouvernement refuse de donner des armes aux travailleurs qui en réclament, menaçant de faire fusiller ceux qui leur en fourniraient. Préparé de longue date, le soulèvement militaire et civil du camp franquiste éclata le 17 juillet 1936, mais sa mise en échec partielle contraignit les deux camps à se livrer une guerre totale imprévue, longue et meurtrière. La production minière et sidérurgique a subi un recul. Le gouvernement républicain résiste, mais la guerre est désormais totale entre nationalistes et républicains. L’aide italienne au camp nationaliste, limitée au début du conflit à l’envoi d’une douzaine de bombardiers, devient massive dès la fin de l’année 1936 après l’échec de Franco devant Madrid. Le cas de la guerre d’Espagne. Incontestablement préoccupé par la menace allemande à proximité des frontières russes, Staline cherche plutôt à conclure des alliances militaires avec la France et le Royaume-Uni, cette préoccupation primant sur un soutien à une révolution prolétarienne internationale qui risquerait de lui aliéner ces pays. Votre document Civilisation : La guerre civile espagnole et le régime franquiste (Cours - Fiches de révision), pour vos révisions sur Boite à docs. La Guerre Civile Espagnole est devenue depuis plusieurs années (principalement depuis la mort de Franco en 1975) une source de tension entre les familles de Républicains (qui ont lutté contre Franco) et celles des Nationalistes (qui ont lutté pour le ‘’Généralissime’’). La jeune république espagnole est à cette époque victime d'une flambée de violences qui se soldent par plusieurs centaines de morts. Souhaitant que le site de notre association et ses liens soit apprécié des intervenants de ce forum, mdr. L’industrialisation de l’Espagne et son économie restent pauvres, non seulement à cause de la perte de ses colonies, mais aussi de par les guerres napoléoniennes et les guerres civiles. Les massacres des opposants commencent dès le début de la rébellion. Tout en analysant la façon dont le franquisme s’est approprié l’histoire de la guerre civile espagnole, à travers notamment la législation et les manuels scolaires de l’enseignement primaire et secondaire, pour en faire un événement fondateur du régime, cette contribution étudie la mise à mal de cette manipulation par le théâtre espagnol contemporain. Quelle est la cause de la guerre de succession d'Espagne ? La décision prise par Staline d’expédier des armes russes en Espagne n’a pas été immédiate. Ils se dénommaient eux-mêmes nacionales (« nationaux »), tandis que leurs opposants les appelaient fascistas (fascistes) ou facciosos (« factieux ») ; quand le général Franco prit leur tête, on se mit à les désigner également sous le nom de « franquistes ». Publié le 5 Mars 2013 par Mous mousse Étapes de la guerre Après le coup d'Etat raté du 17 juillet 1936, l'armée franquiste débarque en Espagne et prend le contrôle du sud-ouest ( Galice, Badajoz, Estrémadure, … ). Ses premiers communiqués, au bout de 24 heures, se veulent rassurants, reconnaissant seulement qu’une partie de l’armée s’est soulevée au Maroc. Ce massacre a été révélé pour la première fois par deux journalistes français et un journaliste portugais.La fin de la guerre n’a pas signifié pour autant le retour à la paix. 30 octobre : Contre-offensive franquiste surl’Ebre. Tout de même la coalition manquait de solidité ; le désaccord était patent entre communistes et anarchistes. Les militaires insurgés, dès lors qu’ils n’ont pas remporté une victoire immédiate, et surtout qu’ils se heurtent à une résistance plus forte, ont absolument besoin d’une aide extérieure. Simultanément, dans le nord du pays, des combats opposent les républicains aux requêtes carlistes, en particulier au Pays basque et à proximité de la frontière française. Lire la suite : Comment Charlemagne est-il devenu empereur en 800 ? Au bout d’une semaine, le pays est coupé en deux zones à peu près égales : d’un côté les nationalistes, de l’autre les républicains qui conservent les régions les plus riches et les plus industrielles. 4 septembre : Prise d’Irún par les nationalistes. Il s’agit tout d’abord d’une guerre qui, sauf dans sa dernière phase, se déroule sur plusieurs fronts à la fois. Offre de noël : le VPN Surfshark casse les prix avec 83 % de réduction ! La livraison d’armes allemandes et italiennes permet une nette amélioration de l’armement de l’armée nationaliste. Cette petite zone résiste longtemps mais doit capituler le 17 octobre, laissant ainsi les forces nationalistes entièrement maîtresses de la côte atlantique. Léon Blum choisit dès lors la « non-intervention relâchée » (l’expression est de lui) : si officiellement, l’embargo est respecté, les autorités françaises ferment les yeux sur le trafic d’armes qui s’organise autour de la frontière catalane et à Barcelone, tandis que Pierre Cot et Jules Moch, ministres du Front populaire, organisent une aide clandestine, principalement via des contrats fictifs avec le Mexique et la Lituanie, qui n’avaient pas signé le pacte de non-intervention et rétrocédaient les armes livrées à l’Espagne républicaine. Le cas de la guerre d’Espagne François Godicheau Une guerre civile? L’issue guerrière est inévitable, et dès le lendemain de sa nomination, Martinez Barrio démissionne, remplacé par José Giral. Mathématiques : qu’est-ce qu’une suite pseudo aléatoire ? Le 4 septembre 1936, Giral cède la présidence du gouvernement à Largo Caballero, chef de la gauche socialiste, qui forme un gouvernement plus conforme à la composition des forces antifascistes, avec la participation de ministres républicaines, socialistes, communistes et, finalement en novembre, anarchistes. Quelques jours après la délivrance de l’Alcazar de Tolède, la Junte de Burgos décide nommer « Généralissime » le général Franco et le 1er octobre il fut proclamé aussi « Chef du gouvernement de l’État ». Bon plan : bénéficiez de 89% de réduction sur votre formation au Deep Learning, Box internet en promo : la RED box fibre est à seulement 25 €/mois, En bref : l'Espagne abrite les plus vieilles peintures rupestres. La guerre a entraîné d’importants mouvements de population, souvent décidés dans la précipitation sans projet précis pour les personnes déplacées. Particulièrement violente, et durablement traumatisante, la guerre d’Espagne est tristement célèbre comme théâtre de multiples exactions.